Toko Ekambi a la clé du maintien, à condition de rester

Toko Ekambi a la clé du maintien, à condition de rester©Media365

Rédaction , publié le mercredi 17 janvier 2018 à 08h00

Après son bon match nul obtenu à Lyon dimanche (1-1), Angers reçoit Troyes ce mercredi (19 h) pour un match à fort enjeu dans la course au maintien. Le SCO pourra compter sur son homme en forme, Karl Toko Ekambi.

S'il y a un joueur d'Angers à suivre en ce moment, c'est lui. Karl Toko Ekambi, auteur des cinq derniers buts angevins en L1, enchaîne les bonnes performances à la pointe de l'attaque du SCO. Dimanche face à l'Olympique Lyonnais (1-1), l'international camerounais de 25 ans a inscrit sur penalty sa dixième réalisation de la saison, permettant aux joueurs de Stéphane Moulin de ramener un bon point de Rhône-Alpes et de gagner une place au classement (18eme). Avant d'affronter l'ESTAC ce mercredi soir (19h00), l'ancien Sochalien est le sixième meilleur buteur du championnat et a déjà battu son bilan de la saison passée, lors de laquelle il avait fait trembler sept fois les filets.Mieux qu'Edinson CavaniFace à l'OL, le Lion Indomptable a encore une fois démontré ses qualités. En première période, notamment, il a impressionné par ses déplacements, sa vitesse et sa capacité à garder le ballon. Si la réussite lui sourit cette saison, c'est aussi parce que l'attaquant formé au Paris FC n'hésite pas à tenter sa chance à l'approche des cages. Il est le neuvième joueur de L1 qui frappe le plus au but, avec 53 tirs, dont 29 cadrés. Soit un ratio de 54,7%, le troisième meilleur du championnat, derrière Mario Balotelli et Nabil Fekir, et juste devant Edinson Cavani.De nombreuses sollicitationsEvidemment, les performances du numéro 7 du SCO ne passent pas inaperçues. Des clubs anglais ont montré leur intérêt pour recruter dès cet hiver le buteur angevin, sous contrat jusqu'en juin 2020. Début janvier, le président Saïd Chabane a d'ailleurs dévoilé que le club avait refusé une offre de quatorze millions d'euros de la part d'une écurie anglaise (Brighton). « On doit se renforcer derrière, mais il ne faut pas non plus que l'on s'affaiblisse devant », a-t-il indiqué. Un départ cet hiver semble donc peu envisageable, surtout que le joueur lui-même a indiqué qu'il n'avait pas l'intention de quitter ses coéquipiers. « La seule chose qui importe : c'est de sauver le club », a confié « KTE » à Ouest France. Ça tombe bien, le match de ce mercredi soir contre l'ESTAC est l'occasion parfaite de sortir le club de la zone rouge.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.