Le SCO d'Angers version 2017-18

Le SCO d'Angers version 2017-18©Media365

Emmanuel LANGELLIER, publié le lundi 24 juillet 2017 à 08h05

C'est l'heure de la reprise pour les clubs de Ligue 1. Le Championnat de France va reprendre ses droits le 5 août prochain, c'est donc l'heure de faire un tour d'horizon des forces en présence. A chaque jour son club et aujourd'hui, place à Angers.

L'histoire :
Fondé en 1919, le club prend d'abord le nom de Sporting Club du Crédit de l'Ouest avant de devenir rapidement le Sporting Club de l'Ouest et le club le plus important de la ville en 1931. Sacré champion de France de division 1 en 1934, il devient champion de France amateurs en 1943, acquiert le statut professionnel après la deuxième guerre mondiale et intègre la deuxième division avant de vite grimper parmi l'élite. Un certain Raymond Kopa y effectue ses débuts (1949-51). Angers régale par son jeu offensif, atteint la finale de la Coupe de France en 1957, et dispute son premier match européen en 1972-73. Il se maintient une vingtaine d'années en première division (avec trois descentes suivies de remontées immédiates, sacré champion de France de D2 en 1969 et 1976) avant de retomber à l'étage inférieur dans les années 80. Racheté en 2011 par Saïd Chabane, le SCO se modernise, multiplie les bons exercices en L2 (un exercice en D1 en 1993-94) et remonte logiquement en L1 le 22 mai 2015.

La saison dernière : 
Pour sa 25eme saison parmi l'élite, le SCO termine l'exercice 2016-17 à la 12eme place. Après un départ catastrophique marqué par trois défaites de rang, le club angevin retrouve de la vigueur avec trois victoires. Puis il alterne le chaud et le froid. En même temps que le moyen (il aura atteint au maximum le 9eme rang du classement au soir des 10eme et 30eme journées). Sur une belle lancée sur la fin de la saison, il se hisse en finale de la Coupe de France pour la seconde fois de son histoire et quitte le Stade de France avec une défaite plus qu'honorable concédée face au PSG (0-1, but contre son camp à la 91eme minute de Cissokho).

Le mercato estival :
Arrivées : S.Peeters (Sint-Truiden), B.Samba (libre, Marseille), J. N'Kololo (retour de prêt, Laval), C.Kouakou (retour de prêt, Nîmes)

Départs : J-V. Makengo (Nice), E. Ngassaki (libre, Brest),  J. Adéoti (libre, Auxerre), P. Sané (prêt, Auxerre), N. Seube (retraite), S. Malbranque (retraite), Alaeddine Yahia (libre), F. Guilbert (retour de prêt, Bordeaux)

L'entraîneur :
Âgé de 49 ans, Stéphane Moulin a été formé au SCO et y a joué en deuxième division de 1984 à 1990 (133 matches de championnat, 6 buts). Le milieu de terrain a ensuite évolué à La Berrichonne de Châteauoux (1990-92) et au Stade olympique de Châtellerault (1992-97) où il a achevé sa carrière en National 1. Devenu entraineur du club châtelleraudais en 1997 à 30 ans, il y reste en poste huit saisons en CFA puis retrouve Angers dans l'équipe technique et dirige l'équipe réserve en CFA2 à partir de 2006. Cinq ans plus tard, il est promu à la tête de l'équipe première. Il entraine donc l'équipe angevine depuis le 22 mai 2015.

Les principales affiches :
1ère journée (06/08/2017) : Angers - Bordeaux (match retour le 10/03/2018)
3eme journée (19/08/2017) : Marseille -Angers (match retour le 28/04/2018)
5eme journée (09/09/2017) : Saint-Etienne - Angers (match retour le 17/02/2018)
7eme journée (23/09/2017) : Nice - Angers (match retour le 14/04/2018)
8eme journée (30/09/2017) : Angers - Lyon (match retour le 13/01/2018)
12eme journée (04/11/2017) : Angers - Paris-SG (match retour le 01/04/2018)
16eme journée (02/12/2017) : Monaco - Angers (match retour le 10/02/2018)

Objectif 2017-18 : « entre la 8eme et la 12eme place »
Le SCO a perdu son leader Cheikh N'Doye qui, après un temps d'incertitude, a finalement bien quitté le club pour aller à Birmingham, en deuxième division anglaise. Délaissé de son patron, le club angevin a aussi transféré Pépé et Diedhiou mais les a remplacés par Guillaume et Crivelli. Il y aura donc du poids en attaque et avec des éléments comme Toko Ekambi, Sunu, Ketkeophomphone, Mangani, Capelle, Thomas et les nouveaux venus Coulibaly, Puyo ou Fulgini, Angers peut viser une place intéressante et pourquoi pas jouer les trouble-fêtes comme en 2015-16.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Le SCO d'Angers version 2017-18
  • c'est le mercato de Caen

  • C'est triste ! Vos journalistes ne sont pas très pros... grosses erreurs sur les transferts et les recrues du SCO...

    La copie est à revoir....!

  • Les transferts marqué avec l'article sur le sco d’Angers ne correspond pas avec le SCO mais plutôt ceux de Caen.

  • Il me semble qu'il y ait erreur dans l'article . Si le texte semble bien celui relatif au SCO , en ce qui concerne les mutations de joueurs , cela
    ressemble plutôt à CAEN .