L1 - Angers : Karl Toko Ekambi et la responsabilité d'être le meilleur buteur " des autres "

L1 - Angers : Karl Toko Ekambi et la responsabilité d'être le meilleur buteur " des autres "©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le vendredi 13 avril 2018 à 07h30

A Angers, Karl Toko Ekambi s'est longtemps chargé des tâches ingrates avant de supporter la responsabilité d'un joueur dont l'équipe est dépendante. Parce qu'il a eu la confiance de son entraîneur, Stéphane Moulin, avant de la lui rendre.

C'est sûrement l'un des paradoxes à tirer d'une Ligue 1 où la cassure entre les riches de l'axe « PLMM » et les autres s'élargit à vue d'œil. L'été prochain, quand la locomotive du championnat de France spéculera sur les valeurs marchandes de certains de ses joueurs pour embellir l'enveloppe qu'elle réinjectera lors du Mercato, Angers bouclera la vente de l'un des hommes les mieux cotés de l'Hexagone, dont le transfert approchera le budget du SCO, estimé à 28 millions d'euros.

Tout le mérite reviendra au Camerounais, évidemment, et à son club aussi : puisqu'elle n'a ni le temps ni les moyens de substituer un joueur au rendement insuffisant, l'entité angevine a dû trouver des solutions, techniques, pour transformer une interrogation en valeur sûre. C'est là l'autre intérêt de disposer d'un entraîneur compétent, d'une part, et à l'écoute, d'autre part. Lorsqu'il débarque sur les bords de la Maine, à l'été 2016, Toko Ekambi est le buteur régulier de Ligue 2 -39 buts en 3 saisons au PFC et à Sochaux- et tous les doutes qui vont avec.

Le rôle ingrat et celui du leaderParce que le gouffre qui sépare l'élite de son antichambre est lui aussi de plus en plus vaste, il y a toujours une part de risque à transposer un joueur d'un monde à l'autre. Surtout lorsqu'il s'agit d'un buteur. Ou d'un élément offensif qui sait marquer. Dans le Doubs, le Lion Indomptable a tantôt évolué sur un côté, tantôt dans l'axe, mais Famara Diedhiou, meilleur artificier de L2 en 2015-16, puis Enzo Crivelli l'ont empêché de retrouver sa position favorite au SCO. Jusqu'aux départs des deux attaquants.

La suite n'a été que la conséquence logique de multiples échanges avec son coach et de son appétence pour le but, qu'il a démontrée en inscrivant 7 buts venus des côtés. « J'ai toujours adoré jouer dans l'axe, c'est mon poste. C'est là que je suis le plus efficace, a-t-il rappelé récemment. Tant que ça fonctionne, il n'y a pas de raison de changer. » Ce qui marche encore mieux, c'est d'avoir déchargé un joueur de tâches défensives ingrates pour lui offrir un rôle de leader, Stéphane Moulin ayant aussi souhaité récompenser un état d'esprit qu'il a toujours jugé irréprochable.

Les buts de Toko Ekambi ont rapporté 13 points à AngersIl a bien fait : avec 17 buts en 31 matchs, Toko Ekambi est aujourd'hui le meilleur buteur « des autres » si l'on ôte du classement ceux pour qui marquer est une obligation beaucoup plus qu'un devoir (Cavani, Neymar, Falcao, Mariano). Et puisque le sens des responsabilités lui convient mieux que le rôle de l'ombre, l'attaquant de 25 ans a mué. Cette saison, il cadre presque deux tiers de ses tirs (63%) quand il manquait plus d'une frappe sur deux (45%) l'année dernière. A six matchs du terme de l'exercice en cours, il a déjà créé autant d'occasions (38) que sur l'ensemble du précédent.

En Ligue 1, peu d'équipes sont aussi dépendantes d'un seul homme. Les buts du Parisien de naissance ont rapporté 13 points au SCO, preuve que son transfert envisagé l'hiver dernier aurait eu des conséquences sportives dramatiques pour Angers. Mais, fait devenu rarissime pour un joueur à cette évolution, Toko Ekambi a choisi de rester. « Je peux vous assurer que c'est très compliqué pour un footballeur, au jour d'aujourd'hui, de refuser les propositions qu'il a eues, assurait Moulin pour Totalement Foot. C'est tout à son honneur, sincèrement. » C'est aussi et surtout le fruit de la confiance mutuelle qu'un club et son joueur s'accordent.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.