Angers : Chabane, présent au stade, a parlé aux joueurs

Angers : Chabane, présent au stade, a parlé aux joueurs©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le vendredi 07 février 2020 à 22h37

Dans la tourmente après la révélation de sa mise en examen pour agressions sexuelles, Saïd Chabane a fait le déplacement vendredi au stade Raymond-Kopa pour regarder la rencontre face à Lille. Olivier Pickeu, le manager général, a pris la parole pour faire le point, ainsi que le joueur Romain Thomas.

Olivier Pickeu, le manager général du club d'Angers, s'est exprimé avant la réception de Lille à propos du contrôle judiciaire de son président Saïd Chabane, accusé d'agressions sexuelles. L'ancien joueur a révélé que son patron avait parlé aux joueurs vendredi matin : « Il a été entendu, c'était important qu'il soit là, qu'on puisse partager ce moment de discussion avec lui. Il va falloir beaucoup de pudeur, essayer malgré tout de garder son calme et sa sérénité. » Pickeu a lui-même « parlé aux joueurs et à tous les salariés, pour les rassurer ». « Dans ce contexte, le groupe et le staff ont quand même montré beaucoup de force et de détermination. C'est notre marque de fabrique, je n'attendais pas autre chose. Ce n'est pas le contexte idéal pour travailler, mais ils vont répondre, je n'ai aucun doute sur leur investissement et leur travail. »

Thomas : « On n'aime pas ça »

Chabane n'a rien changé à ses habitudes vendredi soir, présent en tribune pour assister à la rencontre. « Il est là depuis neuf ans, rappelle encore Pickeu. Le coach Stéphane Moulin a commencé avec moi en 2006, et même si on est un club plutôt familial et tranquille sur le papier, on a également vécu des moments pénibles. C'est là aussi qu'on voit la qualité des hommes. En 2006, on est montés de National et nous avons connu un problème administratif. On a fait front, mais j'ai perdu un président dans une bataille... On parle de douceur angevine, mais au quotidien, il y a une histoire de 100 ans à supporter. Le président a besoin de moi, comme l'ensemble des salariés en a besoin. Je vais être très solide. C'est un métier magnifique, mais qui donne aussi parfois des situations rocambolesques. Si on n'y est pas préparé, il faut changer de boulot. »



Romain Thomas, le défenseur du SCO, n'a tout de même pas cherché à nier l'évidence à l'issue de la partie (2-0 pour Lille) : « On n'aime pas ça, ça fait toujours mal au coeur. On n'est pas des robots, mais des êtres humains. Quand on voit des choses comme ça qui nous touchent, au départ on croit qu'on en sera peut-être loin, mais en fait c'est proche... On est tous au quotidien en même temps. Si ça ne ne nous touche pas, on n'est pas humains. On a fait abstraction... » Stéphane Moulin, l'entraîneur, a montré plus de soutien pour Chabane : « On est tous derrière lui, on fait face. Le terrain n'a pas eu forcément grand-chose à voir... Le président est proche des joueurs. On est tous très fatigués, moi y compris. On a besoin de récupérer, de se ressourcer. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.