L1 (J18) : Les principales déclas des entraîneurs

L1 (J18) : Les principales déclas des entraîneurs©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 14 décembre 2019 à 23h30

Retrouvez les déclarations des entraîneurs de Ligue 1 dont les équipes ont joué samedi soir.

Antoine Kombouaré (entraineur de Toulouse)
« C'est une soirée cauchemar, avec une entame difficile et ce cadeau que l'on fait à Reims. On a tenté de revenir en seconde mi-temps mais c'était trop brouillon. Les joueurs ont été gagnés par la fébrilité. C'est la première fois que je les vois comme ça. On ne va pas baisser les bras, il faut continuer à travailler. Il faut aider les joueurs car ce sont eux qui sont en difficulté. »
David Guion (entraineur de Reims)
«Avec cette victoire à l'extérieur, on est heureux de confirmer notre victoire à domicile devant Saint-Étienne (3-1). On reste sur une bonne série qui nous permet d'engranger. On fait un bon premier quart d'heure. Ensuite, on se met en difficulté nous-mêmes. On fait des erreurs individuelles, on fait des erreurs de concentration. J'étais content que la pause arrive. En deuxième période, On a été solide, on a fait ce qu'il fallait. On a fait un match d'hommes. Il est parfois essentiel de savoir revenir avec une victoire dans un match sans avoir été tout le temps dominateurs. Avant de penser à Lyon, on va se projeter sur le match de Coupe de la Ligue de Montpellier. On est dans la continuité de la saison dernière».
Stéphane Moulin (entraineur d'Angers)
« Il n'y a pas de frustration. Je suis content même si nous n'avons pas gagné. Les Monégasques étaient venus pour prendre trois points et ils ne sont pas satisfaits du résultat. Notre premier objectif était de bien défendre pour minimiser la valeur de leurs joueurs offensifs. Quand vous jouez contre des joueurs comme ça, il faut être concentré et ce soir nous n'avons pas commis d'erreur. Ils ont voulu nous pousser à en faire parfois, mais nous n'avons pas cédé. Je trouve qu'on a bien manœuvré, on a fait le match qu'on voulait et qu'il fallait. Ce match est important car on avait en travers de la gorge le match face à Marseille (défaite 2-0 à domicile, ndlr). On avait commis des erreurs qu'on n'a pas faites ce soir et le résultat ne me frustre pas ».
Leonardo Jardim (entraineur de Monaco)
« C'est le verre à moitié vide car on a toujours l'ambition de gagner. Nous avions le contrôle du match et la possession du ballon. Mais dans le dernier tiers du terrain, on a raté beaucoup de gestes individuels et des passes (...) Petit à petit, l'équipe monte et travaille ensemble. On joue un jeu collectif de bonne qualité. Aujourd'hui, on a eu du déchet technique et on a besoin de corriger ça pour atteindre nos objectifs (...) Le bilan à mi-chemin ? Les 5 premières rencontres c'était très négatif, mais après on a tourné à 2 points par match. Y a du mieux, mais on doit encore progresser. »
Stéphane Jobard (entraîneur du Dijon FCO)
« On a eu des séquences de maîtrise intéressantes. On a fait un match nul chez un concurrent direct pour le maintien et on ne va pas bouder notre plaisir. On garde Amiens au même niveau. Si je suis gourmand, on a les situations pour remporter ce match. On doit franchir un palier sur l'efficacité offensive, on marque trop peu. »
Luka Elsner (entraîneur d'Amiens)
« Je suis partagé parce que nous avons démontré du caractère. Après le but encaissé, j'ai retrouvé une équipe avec du répondant. Cette démonstration de caractère a été faite avec le soutien des supporters. Sur certaines situations offensives, on aurait pu faire mieux. Dans les circonstances actuelles, on va forcément regarder le bon côté des choses. »
Bertrand Blaquart (entraineur de Nîmes)
« Oui j'ai encore l'envie. La force, je ne sais pas. Je suis avec mon groupe. Après, si le président pense qu'il y a une solution meilleure, il n'y a pas de souci. Il ne m'a rien dit. A un moment donné, c'est difficile de redonner de l'énergie à tout un groupe. C'est comme ça. Je ne voyais pas plus loin que le match d'aujourd'hui. Maintenant on va préparer celui de la Coupe de la Ligue. Et si ça devait s'arrêter alors ça s'arrêtera. »
Christian Gourcuff (entraineur de Nantes)
«On manque de lucidité sur nos occasions de buts. La progression passe par cette capacité à concrétiser. Avec notre classement actuel, on devrait être plus lucide. On a connu une entame compliquée face à l'intensité mise par Nîmes mais on a maîtrisé la première mi-temps en tenant le ballon haut sans toutefois savoir faire le break. Après la pause, le jeu a été trop débridé. On s'est arraché défensivement mais on n'a fait que de défendre».
Olivier Dall'Oglio (entraineur de Brest)
« Il ne manquait que les buts. Il y a eu des situations, c'était un match ouvert. Dans le contenu, j'ai vu de bonnes choses, ça me convient. Il y a eu de la discipline tactique et on a cherché à créer. On a eu le penalty, ils ont eu des frappes. Avec les conditions météo du soir, il y a eu des intentions malgré tout. On sait que Charbonnier a les capacités pour marquer. C'est un joueur atypique, capable de donner des ballons, il est précis et technique. En ce moment, il a juste un problème de confiance, ça arrive à tous les attaquants. Il a mon entière confiance et celle du groupe. Il a pris ses responsabilités, la prochaine fois il la mettra au fond. Ça fait partie des aléas d'une saison».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.