Christophe Pélissier (Amiens) : " Contre le PSG, les planètes doivent être alignées "

Christophe Pélissier (Amiens) : " Contre le PSG, les planètes doivent être alignées "©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 12 janvier 2019 à 22h30

Christophe Pellissier a concédé nourrir des regrets quant à la tournure du match d'Amiens contre le PSG ce samedi (0-3). Même si l'entraîneur de l'ASC a reconnu que le score final était « logique » au vu des nombreuses occasions parisiennes.

Après l'exploit de Guingamp contre le PSG en Coupe de la Ligue dans la semaine, Amiens avait forcément le secret espoir d'imiter les Bretons. Peine perdue pour les Picards, sèchement battus par les hommes de Thomas Tuchel samedi à la Licorne (0-3). Christophe Pélissier ruminait après la rencontre que les détails ne soient pas allés dans le sens de son équipe. « On a des regrets, a-t-il soufflé en conférence de presse. On sait qu'il fallait faire le match parfait, et que les faits de jeu tournent en notre faveur. Les planètes doivent être alignées face à une équipe comme ça. On a fait soixante minutes qui étaient très correctes. Malheureusement, les faits de jeu, sur notre superbe occasion avant la mi-temps, puis le penalty et l'expulsion, ont tourné en notre défaveur. Face à une équipe de ce niveau-là, ce n'est pas possible pour nous. »

Pélissier : « Perdre de cette façon, c'est assez rageant »


Cela faisait en effet trop pour l'ASC, qui aurait pu ouvrir le score par Eddy Gnahoré dans le temps additionnel de la première période, si le milieu amiénois n'avait pas buté sur Alphonse Areola (45eme+2). Ce sont des ensuite des décisions arbitrales, certes incontestables, qui ont amené le penalty du 0-1 pour le PSG et l'expulsion de Khaled Adenon scellant pour de bon le sort de la partie. Pélissier a toutefois apprécié la volonté de ses joueurs d'aller au bout d'eux-mêmes, malgré le scénario de la rencontre et la situation compliqué du club, premier non-relégable en L1 (17eme). « On a vu une équipe d'Amiens qui a fait front, qui a beaucoup travaillé, qui n'a pas lâché. La dernière demi-heure est très difficile. À dix en étant menés, c'est insurmontable. Perdre de cette façon, c'est assez rageant. Mais sur le nombre d'occasions, le score est logique. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.