Amiens : Le club attaque la LFP pour conserver sa place en Ligue 1

Amiens : Le club attaque la LFP pour conserver sa place en Ligue 1©Media365

Rédaction , publié le mardi 12 mai 2020 à 13h50

Alors que l'interruption prématurée du championnat va provoquer sa relégation en L2, le club d'Amiens a décidé d'attaquer la LFP devant la justice pour conserver sa place dans l'élite.

Amiens, officiellement relégué en Ligue 2 à la suite des décisions du gouvernement français et de la LFP actant l'arrêt de la saison 2019-20, a organisé une conférence de presse ce mardi. Au programme, les Picards ont apporté des précisions sur leur combat. Leur président affirme d'ailleurs qu'il n'a jamais contesté l'arrêt des compétitions : "Je tiens à préciser que cette décision d'arrêter le championnat, je ne l'ai jamais contestée. Par contre, la décision du conseil d'administration de la Ligue, est injuste, elle est incohérente et elle est infondée. Comment peut-on reléguer à la 28ème journée deux équipes alors qu'il reste un quart du championnat à jouer ? (...) Le football n'est pas, pour nous, une question d'argent. Nous ne demandons pas de dédommagement financier", a tonné Bernard Joannin, accompagné de Brigitte Fouré (Maire d'Amiens), Christophe Bertrand (avocat) et d'Alain Gest (président d'Amiens Métropole). À l'occasion de ce point presse, Amiens, qui estime son préjudice à 40 à 50 millions d'euros, confirme attaquer la LFP en justice.

"Le fighting spirit d'Amiens existe"

"Nous nous battons. Ce combat, nous le menons contre l'injustice. Nous trouvons cette décision contraire à l'équité sportive. C'est une décision sanction de la part de la Ligue. Je le répète, cette décision est injuste. Un championnat, c'est 38 matches. 19 aller, 19 retour. 28 journées, ce n'est pas révélateur de la véritable performance des équipes (...) Rappelez vous Amiens... Amiens n'est jamais aussi fort que dans le dernier quart du championnat. En National, nous avons réussi à monter lors du dernier match. En Ligue 2, l'exploit de gagner notre dernier match à la dernière seconde. Notre maintien en Ligue 1 la première année ? Le dernier match... Oui, le fighting spirit picard existe", a ajouté le dirigeant, "persuadé" que la justice lui donnera raison et "favorable" à un Championnat à 22 équipes. Alors que la Bundesliga va officiellement reprendre et que les entraînements reprennent en Liga et en Serie A, Joannin estime que la décision de la LFP a été trop hâtive : "Regardez les autres sports, le rugby, le handball, le basket, ils n'ont procédé à aucune relégation. Le foot pro est le seul à avoir pris cette décision. Nos amis européens n'ont procédé à aucune relégation. En France, on nous contraint à nous battre. On nous contraint à aller en justice, contre cette décision unique de la Ligue", a-t-il déploré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.