AC Milan : Ibrahimovic critique encore LeBron James

AC Milan : Ibrahimovic critique encore LeBron James©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le mardi 02 mars 2021 à 18h48

La passe d'armes entre Zlatan Ibrahimovic et LeBron James se poursuit. Le Suédois a de nouveau critiqué la star de la NBA en raison de son engagement politique. 

 

La réponse de LeBron James n'a visiblement pas suffi. Alors qu'il avait tancé la star des Lakers, qui se mêle trop de politique à son goût, Zlatan Ibrahimovic en a remis une couche mardi lors d'une conférence de presse. "Les sportifs unissent le monde, et la politique le divise. Notre rôle est d'unifier le monde en faisant ce qu'on sait faire de mieux. Les sportifs doivent faire du sport et les politiciens de la politique", a ainsi lâché l'attaquant suédois de l'AC Milan, actuellement sur le flanc en raison d'une blessure à la cuisse gauche contractée dimanche lors de la victoire du club lombard sur la pelouse de l'AS Rome (1-2). 


La semaine dernière, l'ancien Parisien avait accordé une interview à Discovery+ où il avait d'abord qualifié "King James" de basketteur "phénoménal. Mais je n'aime pas que les gens profitent de leur statut pour s'immiscer dans la politique. Fais ce que tu sais faire. Reste dans ton domaine. Je joue au foot parce que je suis le meilleur là-dedans. Je ne fais pas dans la politique. Si j'avais voulu faire de la politique, j'en aurais fait. C'est la première erreur que font les gens dès qu'ils sont connus et qu'ils ont acquis un certain statut. Reste en dehors de ça. Fais simplement ce que tu sais faire de mieux parce que ça n'a pas l'air bien." 

James : "Je ne me tairai jamais" 

Rapidement mis au courant de cette sortie, le quadruple MVP de la NBA avait vertement réagi après le succès des Angelenos contre Portland : "Je ne me tairai jamais à propos de choses qui sont fausses. Je prêche pour mon peuple, je prêche pour l'égalité, l'injustice sociale, le racisme, le système de vote, les suppressions de vote, ce sont des choses qui se passent dans notre communauté. Parce que je fais partie de cette communauté et que je vois ce qu'il s'y passe. Parce que j'ai 300 enfants dans mon école qui traversent ça. Ils ont besoin d'une voix et je suis celle-ci. J'utilise ma plateforme pour mettre la lumière sur tout ça. Pas seulement dans ma communauté mais dans ce pays et dans le monde. Il n'y a aucun moyen que je reste collé à mon sport parce que je connais la puissance de ma voix. C'est marrant parce qu'en 2018 ou quelque chose comme ça, il était ce gars qui rentrait en Suède et qui parlait des mêmes choses. Parce que son nom n'était pas commun et qu'il voyait du racisme quand il jouait. Il a dit ça pas vrai ? Je parle en étant bien informé. Je ne suis pas vraiment le gars qu'il faut attaquer parce que je fais mes devoirs." Reste à voir s'il réagira à nouveau. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.