Juventus : Buffon regrette l'émergence des nouveaux riches

Juventus : Buffon regrette l'émergence des nouveaux riches©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

, publié le jeudi 31 mars 2016 à 23h05

Dans un entretien passionnant à découvrir dans So Foot, Gianluigi Buffon évoque notamment l'émergence des nouveaux riches dans le football. Des clubs contrôlés par des actionnaires à la puissance financière illimitée qui gênent le gardien italien.

Dans un passé récent, c'est Karl-Heinz Rummenigge qui avait émis quelques critiques à l'égard des nouveaux riches. Ce jeudi, c'est au tour de Gianluigi Buffon de regretter ces équilibres changeants dans le football mondial. Dans un long entretien accordé au magazine So Foot, le gardien de la Juventus Turin revient notamment sur l'émergence de nouveaux riches comme le PSG ou Manchester City, qui en sont les meilleurs exemples ces dernières années. « Les dynamiques sont différentes aujourd'hui. En raison des déséquilibres d'investissements et de pouvoir financier, la valeur que pouvait avoir la tradition d'une équipe a de moins en moins d'importance », explique le gardien international italien.

« Aujourd'hui, potentiellement, n'importe quelle équipe, avec n'importe quelle histoire, y compris la pire, qui a la chance d'être rachetée par le premier Cheikh venu, peut se permettre le luxe d'avoir sa chance contre la Juventus, le Real Madrid ou le FC Barcelone en Ligue des Champions, qui sont, elles, de leur côté, des équipes avec cent cinquante ans d'histoire », poursuit le joueur de 38 ans, qui n'a peut-être pas digéré l'élimination de son équipe dès les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, face au Bayern Munich.

De façon plus générale, les clubs italiens peinent depuis plusieurs années à peser sur la scène européenne. Car avant une surprenante finale de Ligue des Champions la saison dernière, la Juventus Turin n'avait plus atteint le dernier carré depuis 2003 (finale perdue contre le Milan AC). Pire, les clubs italiens courent après une finale de C1 depuis la victoire de l'Inter Milan en 2010. Pendant ce temps-là, le PSG et Manchester City, considérés comme des « nouveaux riches », s'affronteront mercredi pour une place dans le dernier carré…

 
46 commentaires - Juventus : Buffon regrette l'émergence des nouveaux riches
  • EH OUI le nouveau monde est en marche .....dans le sens complétement opposé a ce qu' il devrait être nous sommes POURRIS par le systeme du pouvoir de l'ARGENT et on va en CREVER !!! regardez autour de vous !!! riches odieusement de plus en plus riches ,et de plus en plus de pauvres des footeux a 1.4millions /mois aberation ....des directeurs d'entreprisesou sarko qui doubles leurs salaires et les ouvriers a temps partiel a 600/700 euros des millions de chômeurs vous croyez que ça va DURER ????????

  • Quelque part, il a un peu raison. La culture du foot, c'était le Brésil et l'Italie. Aujourd'hui, ce n'est plus que du business. Bientôt de grosses équipes, pourquoi pas au Qatar ou en Chine, Il en est de même pour le rugby. Le fief c'était quand-même le Sud Ouest. Où sont les grosses équipes aujourd'hui? Toulon, Paris et pourquoi? Le sport, le vrai est terminé.

    Le Brésil sans doute,l'Italie avec beaucoup de tricheries et de trucages:sport national.

    il parle de culture

  • Gianluigi, franchement tu ne manques pas de culot !!! Le foot italien, le plus vérolé du monde, dont nombre de dirigeants sont allés en taule pour des matches truqués, et tu viens nous faire la morale...
    Les "anciens riches" étaient plus fréquentables ? parce qu'ils exploitaient des milliers d'ouvriers dans leurs usines ?
    Si tu pleures parce que ton club s'est fait sortir en 8° de finale, trouves donc un gentil cheikh qui fera un gentil (gros) chèque !!!

    toi tu es pour le PSG, équipe qatari.......................

  • Le Bouffon de la Cour de Turin, un mafieux notoire du cartel du football Italien ! se rebelle sur la soi disant émergence de nouveaux riches ? c'est surement l'arbre qui cache la forêt..., une farce de bas étages ! les nouveaux riches( parvenus serait davantage le terme exact ! à employer leur collant tous parfaitement à la peau !) se sont plutôt ceux qui tapent dans la baballe , issus pour la très très grande majorité de milieux dits défavorisés ,..., au commencement ils touchent des salaires loin d'être négligeables pour dans la foulée quand ils deviennent de la bonne marchandise à vendre ! à toucher des milliers d'euros ! qui plus est sans se fatiguer outre mesure à cela venant s'ajouter d'innombrables avantages en tous genre, primes, contrats adidas, Nike, spots TV , mannequinat...etc etc etc

  • il a raison...avant c'était les anciens riches comme Gianni Agnelli patron de FIAT FERRARI

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]