L'Inter de nouveau condamné pour " chants racistes "

L'Inter de nouveau condamné pour " chants racistes "©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 20 mars 2019 à 08h42

Déjà sanctionné après des cris de singe adressés à Kalidou Koulibaly en décembre dernier, l'Inter Milan a été condamné à une fermeture partielle de ses tribunes avec sursis après le derby de Milan. Des cris racistes ont été lancés à Franck Kessié, milieu du Milan AC, dimanche soir.



Sulley Muntari, Kalidou Koulibaly et maintenant Franck Kessié. Tous ces joueurs africains ont été la cible d'insultes racistes de la part de supporters adverses lors d'un match de Serie A. Le dernier cas concerne donc le milieu de terrain du Milan AC. Dans des rapports, des officiels placés un peu partout dans San Siro dimanche soir pour le derby milanais ont fait état de « chants racistes » aux 7eme et 39eme minutes. Les juges sportifs de la Fédération italienne de football ont donc choisi de sanctionner l'Inter. Le troisième de Serie A a été condamné avec sursis à voir une partie de ses tribunes fermées en cas de récidives durant les 12 prochains mois. Les Nerazzurri s'en sortent plutôt bien puisqu'ils avaient déjà été condamnés à deux matchs à huis clos avec les cris de singes adressés à Kouilbay en décembre dernier. Ces décisions plutôt laxistes ne vont pas permettre d'éradiquer ce fléau qu'est le racisme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.