Hellas Vérone : Onze ans d'interdiction de stade pour un supporter

Hellas Vérone : Onze ans d'interdiction de stade pour un supporter©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber : publié le mardi 05 novembre 2019 à 18h34

Le week-end de Serie A a été marqué par de nouveaux actes racistes. A Vérone, les supporters de l'Hellas ont fait des cris racistes à destination de Mario Balotelli. Suite à cela, le chef des Ultras du club a été interdit de stade jusqu'en 2030.



Après les actes de racisme du week-end, les sanctions tombent. La commission de discipline de la Ligue italienne de football a prononcé la fermeture d'un secteur du Stade Marcantonio-Bentegodi pour le prochain match de l'Hellas Vérone à domicile. C'est donc contre la Fiorentina le 24 novembre que l'actuel neuvième de Serie A sera privé de certains "supporters". Les mêmes qui ont fait des cris racistes à destination de Mario Balotelli lors de la victoire sur Brescia (2-1). L'ancien joueur de l'OM avait réagi en voulant quitter le terrain. Il avait finalement été convaincu de rester par ses coéquipiers.


Mais ce n'est pas la plus grosse sanction qui est tombée. Luca Castellini, le chef des ultras véronais, est interdit de stade jusqu'en 2030. Lors d'une intervention à la radio, celui qui est aussi membre du parti néo-fasciste Forza Nuova avait déclaré que Balotelli "ne sera jamais totalement Italien" avant de stipuler que "Balotelli est un clown. Il a seulement entendu (ces cris) dans sa tête". Des propos délirants qui ont été sanctionnés par son club. «  Son comportement étant absolument contraire aux principes et aux valeurs de notre club, nous prévoyons donc de bannir de notre stade Luca Castellini jusqu'au 30 juin 2030 » a expliqué l'Hellas dans un communiqué. Une mesure qui devrait inspirer certains autres clubs...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.