AS Rome : Les ambitions de Mourinho

AS Rome : Les ambitions de Mourinho©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 08 juillet 2021 à 19h30

Présenté ce jeudi à la tête de l'AS Rome, José Mourinho a fixé certaines ambitions pour son équipe. Dans son style si caractéristique, il a également répondu aux critiques de ses passages sur les bancs de Manchester United et Tottenham.


José Mourinho engendre un engouement très important du côté de Rome alors qu'il est lié jusqu'en 2024 avec le club de la capitale italienne. Attendu comme le Messie par les supporters du Stadio Olimpico, habitués aux déceptions ces dernières saisons en dépit d'une place en demi-finale de la Ligue Europa la saison passée (éliminée contre Manchester United). Ce jeudi, le "Special One" a fait le spectacle lors de sa conférence de presse de présentation. Il s'est payé Antonio Conte, l'entraîneur de l'Inter Milan. "Dans certains clubs, il y a des entraîneurs intouchables. À Rome, personne ne peut parler de (Nils) Liedholm (champion d'Italie en 1983) ou de (Fabio) Capello (champion en 2001). À l'Inter, personne ne peut se comparer à (Helenio) Herrera ou à moi", a-t-il expliqué.

"Ce qui pour moi est une catastrophe, d'autres ne l'ont pas fait dans leur vie"

Onze ans après son triplé obtenu en tant qu'entraîneur de l'Inter Milan (Serie A, Coupe d'Italie, Ligue des Champions), Mourinho a assuré ne pas vouloir se placer au-dessus de l'AS Rome. "Je ne veux pas la Roma de Mourinho, je veux la Roma des Romanistes. Je ne suis personne, je suis un de plus. Rien de plus. Je travaillerai 24 heures sur 24, sauf pour quelques heures de repos. Si, grâce à notre travail, nous pouvons donner quelque chose de plus au football italien, tant mieux", a clamé le technicien âgé de 58 ans, qui a promis qu'à la fin du mercato estival, le septième du dernier exercice de Serie A aura "une équipe digne de Mourinho".


Au passage, il a fait le point sur les nombreuses critiques essuyées quant à son passage en Premier League, sur les bancs de Manchester United (2016-2018 ) et Tottenham (2019-2021 )."Je suis victime de ce que j'ai fait. À United j'ai gagné trois titres (Ligue Europa, Coupe de la Ligue, Community Shield) et ils ont dit que c'était un désastre, à Tottenham j'ai réalisé une finale de Coupe qu'ils ne m'ont pas laissé jouer. À ceux qui disent que je rétrograde, je ne réponds rien. Ce qui pour moi est une catastrophe, d'autres ne l'ont pas fait dans leur vie", a expliqué le natif de Setubal.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.