Serie A : Zvonimir Boban dans le collimateur des actionnaires de l'AC Milan

Serie A : Zvonimir Boban dans le collimateur des actionnaires de l'AC Milan©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 23 décembre 2019 à 22h29

La défaite de l'AC Milan sur la pelouse de l'Atalanta Bergame ce week-end va laisser des traces. Même Zvonimir Boban, le directeur général adjoint du club est dans le viseur de ses actionnaires.

L'AC Milan a touché le fond dimanche en s'inclinant sur le large score de 5 à 0 en Serie A face à l'Atalanta Bergame. Cette gifle monumentale a sérieusement secoué l'équipe lombarde, mais aussi toute l'institution. Zvonimir Boban, le directeur général, est monté au créneau pour pointer du doigt les joueurs mais aussi un manque prétendu de soutien de la part des employeurs. « Que fera-t-on en janvier ? On fera de notre mieux par rapport à ce qu'ils nous permettront de faire », a-t-il lâché au micro de DAZN. Des propos tenus à chaud et qui seraient très mal passés auprès des propriétaires du club.

Selon La Gazzetta dello Sport, le groupe d'investissement Elliott n'a pas du tout aimé la sortie du Croate. Durant l'année 2019, 190M€ ont été dépensés par les hommes forts du club, sans qu'il n'y ait eu aucune amélioration du rendement sportif de l'équipe. Les remarques de l'ancien joueur du club ne sont pas crédibles et peuvent même être considérées comme provocatrices, surtout qu'il a été l'un des responsables du recrutement à l'occasion du dernier mercato.

Boban et Maldini sur des sièges éjectables

Boban est dans l'œil du cyclone et il n'est pas le seul dans ce cas. Paolo Maldini, son bras droit, est également montré du doigt. La légende du club serait le responsable des mauvais choix répétitifs opérés pour la barre technique. Ni Marco Giampaolo, ni Stefano Pioli n'ont réussi à relancer la machine, avec une 11e place occupée à mi-saison qui est indigne de ce club et de tout ce qu'il représente. Il ne devrait pas y avoir de grands chamboulements pendant la période des fêtes, mais un nouveau faux-pas lors de la reprise risque bien de provoquer un grand remue-ménage du côté de San Siro.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.