Serie A : Soirée cauchemardesque pour le Milan AC contre la Fiorentina

Serie A  : Soirée cauchemardesque pour le Milan AC contre la Fiorentina
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, publié le dimanche 29 septembre 2019 à 23h05

Dans le choc de la sixième journée de Serie A, la Fiorentina est allée s'imposer avec la manière sur la pelouse du Milan AC (1-3). Franck Ribéry s'est notamment illustré en marquant face à des Rossoneri qui inquiètent un peu plus à chaque sortie.

Le Milan AC recevait la Fiorentina ce dimanche soir (1-3). Un match entre prétendants aux places européennes qui végétaient dans la seconde moitié du classement au coup d'envoi de cette rencontre de la sixième journée de Serie A. A l'issue de cette rencontre par contre, les constats sont bien différents entre ces deux équipes. La Viola a retrouvé la première moitié du classement grâce à un probant succès. Le quatrième match consécutif sans défaite. Une série lancée par deux nuls contre la Juventus Turin et l'Atalanta Bergame, deux formations qui jouent les premiers rôles depuis le début de la saison. En revanche, pour les Rossoneri, cette soirée cauchemardesque va avoir du mal à dissiper les doutes qui entourent l'équipe de Marco Giampaolo. Inoffensif, le club lombard a été en difficulté pendant l'intégralité de la rencontre. L'expulsion de Matteo Musacchio à l'entame de la seconde période pour une semelle sur Ribéry n'a rien arrangé. Seul le but de Leao a apporté un peu de satisfaction à une équipe qui a quitté la pelouse de San Siro sous les sifflets.

Premier quart d'heure fatal pour le Milan AC

Une réaction du public milanais qui tranche avec la standing ovation réservée à Ribéry lors de sa sortie à la 89eme minute. Le Français a régalé en étant impliqué sur deux des trois buts florentins. Sur l'ouverture du score, l'ancien joueur du Bayern est parti du milieu de terrain avant de passer entre Musachcio et Romagnoli. S'il a perdu son duel avec Donnaruma, le ballon est revenu sur Chiesa qui a été accroché par Bennacer. Le penalty accordé par M.Giacomelli a été transformé par Pulgar. On ne jouait même pas encore le quart d'heure de jeu que les Rossoneri étaient déjà dos au mur. La Fio a continué à attaquer le but de Donnarumma et en seconde période, c'est Castrovilli qui a doublé la mise. Une nouvelle fois, le gardien milanais était abandonné par sa défense sur une percée de Milenkovic qui a décalé Chiesa dans le couloir droit. Le jeune attaquant italien, qui a raté un penalty plus tard dans le match sur une nouvelle faute dans sa surface de Bennacer, a centré fort devant le but pour Ribéry. Donnarumma a repoussé le ballon dans les pieds de Castrovilli qui a marqué sans être repris par la défense lombarde.

Ribéry régale

Il ne manquait qu'un but de Ribéry pour que sa soirée soit parfaite. Et c'est arrivé à dix minutes du terme. Grâce à un bon travail de Chiesa, l'international français s'est ouvert le chemin du but grâce à un crochet qui a éliminé deux défenseurs. Le but de Leao dans les instants qui ont suivi a donc été anecdotique. Pour tromper Dragowski, Milan a dû compter sur un exploit personnel de l'ex-attaquant de Lille. Un but qui souligne les difficultés collectives milanaises face à une équipe qui monte enfin en puissance. Plus tôt dans la journée, la Lazio Rome a battu le Genoa (4-0) quand l'AS Rome allait s'imposer à Lecce (0-1). L'Udinese a battu Bologne et Cagliari a été tenu en échec par l'Hellas Vérone.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.