Serie A : La Juventus attendra

Serie A : La Juventus attendra©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le jeudi 23 juillet 2020 à 21h40

La Juve a été virtuellement championne, lorsqu'elle menait 1-0 jeudi sur le terrain de l'Udinese (35eme journée de Serie A), finalement vainqueur 2-1.

La petite mine de Cristiano Ronaldo en disait long sur la déception du soir. En cas de succès au stade Friuli d'Udine, la Juventus pouvait s'adjuger son 36e titre de champion d'Italie - le 9e consécutif. Mais la Vieille Dame a raté son match dans les grandes largeurs contre cet adversaire à sa portée.

Et pourtant, De Ligt avait endossé le costume de sauveur

Inégale depuis le restart du football, la Juve a encore affiché un visage crispé, comme si la carotte qui planait au-dessus de cette rencontre avait inhibé les Bianconeri. Udinese, formation engluée dans le fond du classement, s'est même procuré la première opportunité franche, Szczesny étant sauvé par son poteau sur une tête mal dosée de... Rugani (8e). Cueillis à froid, les hommes de Sarri ont réagi sous l'impulsion de leur duo d'attaque Ronaldo - Dybala, en grande forme depuis quelques semaines. Le classieux argentin a testé le gardien local sur une frappe sèche à vingt mètres (14e), avant que CR7 ne s'essaye également sur un tir à mi-distance qui a frôlé le montant (25e).

Il fallait un détonateur dans cette Juve ronronnante, et c'est le jeune De Ligt qui a endossé ce costume en fin de première période. Habitué à faire parler son jeu de tête, le prodige néerlandais a trouvé la faille d'une frappe imparable en dehors de la surface pour mettre les Bianconeri sur les bons rails (0-1, 42e). Dans une posture plus confortable, la Juve pouvait voir venir... Mais c'était sans compter sur un nouveau temps faible.

Une Juve à côté de ses pompes

Au retour des vestiaires, Udinese a mis le pied sur l'accélérateur avant d'être récompensé grâce à Nestorovski, buteur d'une tête plongeante parfaite à la réception d'un centre de Sema (1-1, 52e). Tout était à refaire pour la Juventus. Les Bianconeri ont alors multiplié les temps de possession, sans pour autant trouver des décalages pour percer le bloc très compact de leur adversaire. Une domination stérile, caractérisée par une attaque-défense sans opportunité nette dans la dernière demi-heure. Au contraire, c'est Udinese, toujours en vie, qui a pris confiance dans cette dernière partie du match. Après plusieurs situations intéressantes sur des contres bien amorcés, les locaux ont finalement été délivrés grâce à un petit bijou de Fofana, qui s'est joué de toute la défense turinoise avant d'ajuster Szczesny du gauche (2-1, 90e+2). La Juve devra attendre dimanche et la réception de la Sampdoria pour s'adjuger son 36e titre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.