Robinho peut encore éviter la prison

Robinho peut encore éviter la prison©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 25 novembre 2017 à 17h14

Robinho, condamné par la justice italienne pour un viol en réunion, peut encore éviter la prison.

L'international brésilien, Robinho (100 sélections), est dans la tourmente depuis la révélation d'un viol en réunion sur une jeune femme en 2013 à Milan. L'attaquant de l'Atlético Mineiro est présumé coupable. La justice italienne l'a condamné à neuf ans de prison. Cependant, Marisa Alija, son avocate, a confié qu'elle allait utiliser tous les moyens possibles pour ralentir la procédure. Robinho et son clan ont trois ans pour faire appel. De plus, un élément risque de jouer en leur faveur.

Ralentir la procédure

Au Brésil, la Constitution n'autorise pas l'extradition de ses ressortissants. Pour Dorival Guimarães, avocat qui s'est confié à Globoesporte, « la condamnation de Robinho n'a pas de valeur au Brésil. Un crime commis à l'étranger serait soumis à la justice brésilienne dans des cas de plus grande gravité, comme un génocide, un crime contre le pays ou le président. » En 2009 déjà, le Brésilien avait été inquiété pour un viol à Leeds, avant d'être disculpé. L'histoire semble loin de son terme. Aujourd'hui, l'attaquant est libre. Depuis le début de cette affaire, Robinho affirme être innocent.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU