Les joueurs de la Sampdoria témoignent de la tragédie de Gênes

Les joueurs de la Sampdoria témoignent de la tragédie de Gênes©Media365
A lire aussi

Guillaume Issner, publié le vendredi 17 août 2018 à 12h20

L'équipe du Sampdoria, club professionnel de Gênes, est revenue sur la chute du Viaduc Morandi lors d'un entretien avec le quotidien L'Équipe. Plusieurs de ses joueurs francophones ont témoigné.

Mardi, une parcelle du viaduc Morandi à Gênes s'est effondrée et a plongé l'Italie dans un drame national. Le bilan humain fait froid dans le dos, au moins 39 morts, dont quatre Français, et entre dix à ving personnes toujours disparues. Ce drame a premièrement ému toute la ville de Gênes, dont ses deux clubs, la Sampdoria et le Genoa. Trois jours après la catastrophe, certains joueurs de la Sampdoria se sont confié dans L'Équipe au sujet de la catastrophe et leur vécu dans la ville italienne.

Le Français Grégoire Defrel a ainsi déclaré que le sujet avait déjà été abordé par le vestiaire avant de critiquer l'entretien des routes par l'État. « Il y a beaucoup de négligence en Italie. Exemple tout bête, le revêtement des chaussées de la capitale où j'ai évolué l'an dernier (AS Rome). J'ai crevé quatre ou cinq fois avec ma Smart en un an », a-t-il expliqué. Son compatriote Maxime Leverbe, âgé de 19 ans, est allé dans le même sens : « Sincèrement c'est une structure qui n'inspirait pas confiance. Toujours en travaux, ça se voyait qu'elle était vétuste. Une telle catastrophe était cependant impensable. J'ai appris la nouvelle via un team manager qui a envoyé un message sur le groupe WhatsApp afin de s'assurer que nous étions tous hors de danger ». Avant d'expliquer la lourde ambiance qui pèse au dessus de la ville, « comme celle de Paris après les attentats ». Devant se dérouler ce week-end, Sampdoria-Fiorentina et Milan-Genoa, les rencontres de Serie A des deux clubs professionnels de la ville, ont été reportées à une date ultérieure.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.