Italie : Le choc accouche d'une souris

Italie : Le choc accouche d'une souris©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, publié le samedi 09 décembre 2017 à 23h20

Dominatrice, la Juventus n'est pas parvenue à devenir la première équipe d'Italie à faire chuter l'Inter Milan cette saison (0-0). Le club milanais conserve ses deux points d'avance sur la Vieille Dame mais pourrait se faire doubler dimanche par Naples.

Le choc de la 16eme journée de Serie A entre la Juventus Turin (3eme au coup d'envoi) et l'Inter Milan (leader invaincu) était très attendu samedi soir à l'Allianz Stadium mais a finalement accouché d'une partition quelque peu décevante. Après ses performances remarquées sur les pelouses de Naples (1-0) et de l'Olympiakos en Ligue des champions (2-0), la Vieille Dame entendait continuer, mais, si elle a dominé les débats et s'est procurée les meilleures occasions, l'Inter lui a résisté et conserve donc la tête. Peut-être seulement provisoirement, car si Naples domine la Fiorentina à domicile, il reprendra seul les commandes. Mandzukic trouve la transversale L'Inter, qui avait auparavant amassé dix points sur douze face aux grosses écuries du Championnat cette saison, a bien failli concéder son premier revers en 2017-18, samedi soir à Turin. Tandis qu'aucun tir nerazzurro n'a été recensé en première période - une première depuis mais 2014 face au Milan ! - la Juventus aurait pu rejoindre les vestiaires à la pause avec un avantage mérité. Mais Mandzukic, qui avait d'abord buté sur Handanovic avant de voir sa reprise de la tête écartée devant sa ligne par Miranda (9eme), a vu sa tête fracasser la transversale milanaise à la 45eme alors que le redoutable portier lombard était battu sur le coup. L'entrée de Dybala n'a rien changé Le Croate, joueur le plus dangereux de la rencontre alors que l'activité de Matuidi a été très remarquée, a ensuite encore tenté en vain (54eme) comme Asamoah (71eme). Et Handanovic s'est également interposé devant une tête dangereuse de son coéquipier Perisic (60eme). L'entrée de Dybala, remplaçant au coup d'envoi, n'a rien changé. En face, Icardi a été très peu en vue et quand il a tenté son premier tir, Benatia l'a dévié involontairement de la main sans que M. Valeri ne bronche (56eme). Les deux géants se quittent donc bons amis au terme de ce 169eme derby d'Italie et comme l'avait dit Massimiliano Allegri en préambule, ce pourrait être « ouvert » et « serré » jusqu'au bout.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.