Italie : La Roma peut remercier Dzeko

Italie : La Roma peut remercier Dzeko©Media365

Nicolas Kohlhuber, publié le samedi 23 février 2019 à 23h03

Au bout du temps additionnel, l'AS Rome a triomphé de Frosinone (3-2). Si les Giallorossi restent au contact du Milan AC, ils ont perdu Kostas Manolas sur blessure et ne sont pas rassurants dans le jeu.

Avant un derby à la saveur toujours particulière contre la Lazio, l'AS Rome a connu une soirée contrastée sur la pelouse de Frosinone. Contre l'avant-dernier de Serie A, les hommes d'Eusebio Di Francesco ont gagné (3-2). Ils restent au contact du Milan AC et de la quatrième place qui est qualificative pour la Ligue des Champions. Mais c'est peut-être le seul point positif de la soirée. Car la blessure de Kostas Manolas à la cheville en deuxième période n'inspire pas confiance au moment d'aborder la dernière ligne droite. Le même constat se fait en regardant les Romains jouer. Ils n'ont rien proposé lors de cette 25eme journée. Si cela a suffi contre une équipe qui n'a pas encore gagné à domicile cette saison, il faudra hausser son niveau de jeu dans les jours qui viennent. Contre la Lazio donc, mais aussi à Porto ou contre Naples dans un mois.

L'AS Rome touché par la première flèche de Frosinone

Avec une défense remaniée, l'AS Rome a été surprise d'entrée. Robin Olsen a repoussé dans son propre but un tir de Camillo Ciano, le premier du match (5eme, 1-0). Les partenaires de Steven Nzonzi ont mis du temps à réagir. C'est finalement à la demi-heure de jeu que le match a basculé. Edin Dzeko a profité d'un moment d'inattention d'Edoardo Goldaniga pour lui subtiliser le ballon et tromper Marco Sportiello à l'aide du poteau (30eme, 1-1). Moins de deux minutes plus tard, Lorenzo Pellegrini a marqué en se jetant pour pousser le cuir au fond des filets après un centre-tir de Stephan El Shaarawy détourné par le portier des Canarini. Alors que ce temps-fort romain aurait pu lancer les Romains vers un succès facile, ils se sont compliqué la tâche. Trop suffisants, ils n'ont pas cherché à tuer le match et se sont fait reprendre dans les derniers instants. En profitant d'un excellent travail de Camillo Ciano, le jeune Andrea Pinamonti a trompé Robin Olsen depuis le point de penalty (80eme, 2-2). Et si le relégable a poussé en fin de match, c'est finalement la Louve qui a forcé la décision. Edin Dzeko a marqué un but de renard en déviant de la cuisse un centre de Stephan El Shaarawy au bout du temps additionnel (94eme, 2-3). Les partenaires de Danielle De Rossi ont prouvé qu'ils étaient prêts à se battre jusqu'au bout pour l'emporter. Mais en respectant le jeu pendant l'intégralité du match, ils pourraient encore plus se faciliter la tâche. Le week-end prochain, contre la Lazio, il faudra montrer un autre visage pour préserver les rêves de Ligue des Champions et surtout pour garder la main sur la ville de Rome.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.