Italie : Devant, ça avance toujours aussi vite

Italie : Devant, ça avance toujours aussi vite©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le dimanche 26 novembre 2017 à 16h53

Un seul but de Jorginho a suffi à Naples pour reprendre la tête de la Serie A ce dimanche sur le terrain de l'Udinese (0-1). Dans le même temps, l'AS Rome et le Milan AC ont été tenus en échec.

Au lendemain de la victoire de l'Inter Milan sur la pelouse de Cagliari (1-3), Naples était attendu au tournant pour ne pas laisser le club milanais prendre la tête de la Serie A. Et comme souvent depuis le début de la saison, les Napolitains ont répondu présent. En déplacement à Udine, les hommes de Maurizio Sarri ont fait le boulot grâce à Jorginho (0-1). Le milieu de terrain du Napoli a vu son penalty repoussé par Scuffet mais a bien suivi pour ouvrir le score à la demi-heure de jeu (33eeme). Pas aussi souverains qu'à l'accoutumée, les coéquipiers de Mertens ont subi plusieurs occasions mais ont réussi à conserver leur avantage jusqu'au bout. Naples reprend donc deux points d'avance sur l'Inter Milan au classement, et met la pression sur la Juventus Turin, provisoirement reléguée à sept longueurs avant d'affronter Crotone ce dimanche soir (20h45).
Le Milan AC n'y arrive vraiment pas
Surtout, Naples a réalisé une belle opération au regard de la contre-performance de l'AS Rome. Sur le terrain du Genoa, le club de la Louve a dû se contenter du partage des points (1-1). El Shaarawy a ouvert le score en début de deuxième période en coupant un centre de Florenzi au point de penalty (59eme), mais Lapadula a égalisé sur penalty pour les locaux (70eme). Une action sur laquelle De Rossi a d'ailleurs été expulsé. Du coup, la Roma reste quatrième au classement, et n'en profite pas pour distancer la Lazio. Dans l'autre match de ce dimanche après-midi, le Milan AC a connu une nouvelle déconvenue. A domicile, les Milanais ont été accrochés par le Torino (0-0) et voient le haut du tableau s'éloigner irrémédiablement. Après quatorze journées, les Rossoneri ne sont que septièmes, et comptent déjà onze longueurs de retard sur ma Roma, quatrième avec un match en moins.

 
0 commentaire - Italie : Devant, ça avance toujours aussi vite
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]