Inter Milan : Giuseppe Marotta confirme la présence d'Antonio Conte sur le banc la saison prochaine

Inter Milan : Giuseppe Marotta confirme la présence d'Antonio Conte sur le banc la saison prochaine

Axel Allag, publié le mardi 14 juillet 2020 à 10h33

Le directeur sportif de l'Inter Milan, Giuseppe Marotta, a valorisé le travail effectué par Antonio Conte au sein du club. Par ailleurs, il a confirmé la présence du coach pour la saison prochaine, malgré les rumeurs d'un possible départ.

Bien que mené au score lundi soir face au Torino après le but inscrit par Andrea Bellotti à la 17ème minute de jeu, l'Inter Milan a su renverser la vapeur pour s'imposer avec des réalisations de Ashley Young, Diego Godin et Lautaro Martinez. Le club occupe la seconde place du classement à 8 points de la Juventus Turin - comme la Lazio de Rome, et ne possède qu'un point de plus que l'Atalanta Bergame. Après la rencontre contre le Torino, Giuseppe Marotta est venu au micro de Sky Sport Italia, parlant notamment du cas d'Antonio Conte, dont l'avenir fait parler en Italie ces derniers jours.

Un éventuel licenciement de Conte pour désaccord coûterait 150 millions à l'Inter


Sondé sur le fait que le coach italien soit toujours sur le banc de l'Inter Milan la saison prochaine, Marotta a confirmé Conte à son poste. "Je ne vois aucun changement. Le club est très satisfait. C'est un entraîneur ambitieux, il veut gagner et a une nouvelle expérience, mais il ne faut pas oublier que c'est sa première saison ici, alors que les clubs devant nous au classement travaillent avec le même tacticien depuis plusieurs années", a-t-il assuré. "Il n'y a pas de perfection, nous avons toujours quelque chose à améliorer dans la vie et au travail. Conte le sait et nous aussi. Il a fait un excellent travail, mais bien sûr, nous avons encore des domaines où nous pouvons nous améliorer pour nous rapprocher du niveau de la Juventus, par exemple." Antonio Conte doit rencontrer les dirigeants de l'Inter à la fin de la saison pour s'assurer de l'ambition du club. Le Corriere dello Sport a par ailleurs indiqué qu'un éventuel licenciement pour désaccord pourrait couter 150 millions d'euros au club italien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.