Coupe d'Italie : Naples titré face à la Juventus

Coupe d'Italie : Naples titré face à la Juventus©Media365

Rédaction , publié le mercredi 17 juin 2020 à 23h25

Ce mercredi soir, Naples a remporté sa 6eme Coupe d'Italie en dominant en finale la Juventus (0-0, 4-2 tab) au Stade Olympique de Rome.

Intraitable en Serie A, la Juventus l'est beaucoup moins en Coupe d'Italie. Comme l'année dernière, la Vieille Dame n'a pas réussi à remporter cette compétition, butant sur le dernier obstacle qu'était Naples. Au terme d'une finale plutôt décevante et disputée sur 90 minutes de jeu malgré un score de parité, l'équipe de Gennaro Gattuso a remporté la mise aux tirs au but (4-2). Une victoire qui récompense un remarquable parcours et qui aura vu les Partenopei éliminer successivement la Lazio Rome, l'Inter Milan et donc la Vieille Dame.



Ceux qui s'attendaient à assister à un grand spectacle lors de cette finale ont dû vite déchanter. Dans ce duel entre deux formations qui se connaissent très bien ce fut une vraie bataille tactique et la prudence a prévalu sur la prise de risque. En première période, on a même dû attendre la 39eme minute pour voir une occasion dans le jeu, avec un face-à-face manqué par Paulo Dybala devant Alex Meret. Naples s'est réveillé après cette tentative et a alerté à son tour Gianluigi Buffon. L'expérimenté portier a répondu présent en intervenant avec brio devant Nikola Maksimovic (41eme) et Lorenzo Insigne (42eme). Pour ce dernier, c'était déjà une deuxième occasion non convertie, après un tir sur le poteau sur un coup franc (23eme).

Buffon a pourtant multiplié les parades

En seconde période, les opportunités franches se sont faites encore plus rares, même si l'intensité est montée d'un cran avec plus d'engagement des deux côtés. La Juventus avait l'emprise sur les débats, mais avait beaucoup de difficultés à créer le danger, à l'instar d'un Ronaldo très discret. Son coéquipier d'attaque, Dybala, n'était pas plus inspiré. A Naples, l'avant-centre Arkadiusz Milik a au moins eu le mérite de tenter sa chance de loin (71eme), tout comme Matteo Politano (68eme). L'ancien intériste a aussi placé une tête (82eme), mais qui fut facilement stoppée par Buffon. Seul Bianconero à évoluer à son vrai niveau, l'ex-Parisien a ensuite endossé le costume du sauveur en réalisant une double parade exceptionnelle à la 93eme sur des reprises à bout portant de Maksimovic et Elif Elmas. Malheureusement pour lui, ce fut en vain.

Le score nul et vierge est donc resté de mise jusqu'à la fin du temps réglementaire. Vu que la prolongation a été supprimée pour cette compétition, l'affaire a donc dû se régler aux tirs au but. A cet exercice-là, ce sont donc les Napolitains qui se sont montré les plus adroits, transformant l'ensemble de leurs quatre tentatives, tandis que les Bianconeri ont manqué les deux premières.

Toujours aucun trophée national pour Sarri

Avec cette victoire, Naples dépoussière un palmarès qui était vierge de tout trophée depuis 2015 et l'époque de Rafael Benitez. L'équipe phare du Sud de l'Italie s'assure aussi une présence européenne la saison prochaine, et c'est un vrai soulagement vu la saison compliquée vécue en Serie A. Pour la Juventus, en revanche, c'est un coup dur. Et ça l'est à plus forte raison pour Maurizio Sarri, qui reste sans titre gagné en Italie et qui connait l'affront de s'incliner finale face à son ancienne formation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.