Ligue des Nations (F) : Geyoro, Durand, les arbitres... Les tops et les flops de Portugal - France

Ligue des Nations (F) : Geyoro, Durand, les arbitres... Les tops et les flops de Portugal - France ©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 05 décembre 2023 à 23h09

Découvrez les tops et les flops du match Portugal - France, mardi à Leiria (0-1) pour conclure la phase de poules de Ligue des Nations.


Les tops

Grace Geyoro

L'ancienne capitaine des Bleues a parfaitement suivi au second poteau, malgré la fatigue au bout du temps additionnel, pour pousser seule dans le but vide. La joueuse du Paris Saint-Germain était fraîche, entrée seulement à la 70eme minute, et elle a pu ainsi puiser dans ses retranchements pour matérialiser au mieux la soif de vaincre de l'équipe de France, en dépit du manque d'enjeu.

Solène Durand

La gardienne habituellement n°3 dans la hiérarchie, qui était entrée spécialement pour les tirs au but en quarts de finale du Mondial contre l'Australie (en vain, donc), a sorti une première parade de grande importance au quart d'heure de jeu, face à l'attaquante portugaise Ana Capeta. Une intervention qui a permis aux Françaises de ne pas avoir à courir rapidement derrière le score.

Sakina Karchaoui

Si les conditions n'étaient pas forcément réunies pour qu'elle livre le meilleur match de sa carrière en bleu, la pile électrique du Paris Saint-Germain a été récompensée de son importance dans le groupe en portant pour la première fois le brassard de capitaine. C'était aussi un soir de première pour Hillary Diaz, qui a fêté sa première sélection en toute fin de match.

Les flops

Les arbitres

Comment l'assistante a-t-elle pu lever son drapeau à la 56eme minute, annulant à tort l'action du but qui aurait permis au Portugal d'ouvrir le score alors que la passeuse était en jeu d'un mètre ? Anecdotique et plutôt heureux pour la France, beaucoup moins pour les pauvres Portugaises qui descendent en ligue B et maudissent l'absence de VAR.

Viviane Asseyi

Si Vicki Becho a peut-être été un peu plus active aux avant-postes, c'est bien elle qui a obtenu une des seules grosses occasions françaises durant le temps réglementaire, en frappant le poteau extérieur à l'heure de jeu. De près, elle a malheureusement manqué une belle opportunité de plier la rencontre avant de sortir dans la foulée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.