Bleues : Paris 2024, son avenir, le groupe... Renard fait le point

Juba Touabi, Media365, publié le lundi 24 juin 2024 à 14h45

Lors d'une conférence de presse, ce lundi 24 juin 2024, Hervé Renard, le sélectionneur de l'équipe de France féminine, a fait le point sur les préparatifs en vue des Jeux Olympiques de Paris 2024, allant des choix de sélection aux perspectives futures.

Hervé Renard a évoqué les absences de certaines joueuses, comme Amel Majri et Clara Matéo, dans la liste des sélectionnées. « Comme dans chaque liste depuis avril 2023, il y a un noyau de filles appelées régulièrement. (...) Quand il y a des retours, il faut faire des choix en fonction des postes et de l'historique en équipe de France », a-t-il expliqué. Renard a souligné que ces décisions sont basées sur les performances en club et en équipe nationale, ainsi que sur l'importance de l'événement. « Les choix ne sont jamais faciles », a-t-il ajouté, en précisant qu'aucune décision n'est définitive.

Le sélectionneur français a aussi parlé de la longue période de vie commune à venir pour l'équipe. « Si on monte ce projet jusqu'au 10 août, ça fera 48 jours. On souhaite qu'on soit aussi longtemps ensemble », a-t-il déclaré. Concernant la préparation des listes pour la Ligue des nations et les Jeux Olympiques de Paris 2024, Renard a indiqué que la première liste comprendra 23 joueuses, tandis que la seconde en comptera seulement 18, plus quatre réservistes : « On sera 23 pour la Ligue des nations et après ça, une joueuse sera informée. Il faudra s'adapter au calendrier difficile à comprendre pour les gens de l'extérieur, tout est clair pour nous et les filles le savent depuis longtemps. »

Hervé Renard a confirmé qu'il quittera son poste après les Jeux Olympiques de Paris 2024. « Ce sera le dernier, c'est la dernière ligne droite », a-t-il affirmé. Avec un brin d'émotion, il a exprimé sa fierté d'avoir porté l'uniforme de l'équipe de France et son espoir de terminer sur une bonne note : « Il reste une marche à gravir mais je suis sûr que l'équipe de France décrochera un titre à court ou à moyen terme. En espérant que ce soit le plus rapidement possible. »

Renard se confie sur son avenir

Pour maintenir la motivation et l'engagement de ses joueuses, l'entraîneur des Bleues a partagé quelques astuces. « J'instaure des repas qui sont des plages horaires, ça permet de ne pas toujours venir à une heure précise, ça laisse un peu plus de souplesse », a-t-il confié. Il prévoit également des petites pauses et des activités pour changer les idées et renforcer la cohésion du groupe.

En ce qui concerne son avenir, Hervé Renard reste pragmatique. « J'y pense tous les jours mais ça n'empêche pas de me focaliser sur l'objectif. (...) Si rien ne se fait, je serai peut-être au chômage ou je prendrai quelques vacances. Mais pour l'instant, je suis concentré sur l'équipe de France. » Enfin, il a soutenu la candidature de Wendie Renard pour être porte-drapeau de la France. « Elle va porter notre nom de famille très haut ! C'est une fantastique ambassadrice », a-t-il affirmé, soulignant son charisme et son rôle emblématique dans le football féminin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.