L'Euro féminin est déjà un succès

L'Euro féminin est déjà un succès©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 06 juillet 2022 à 12h56

Le match d'ouverture de l'Euro féminin, programmé mercredi soir à Old Trafford entre l'Angleterre et l'Autriche, va se jouer à guichets fermés, et près de 520 000 billets ont déjà été vendus pour la compétition.



Alors oui, la meilleure joueuse du monde, l'Espagnole Alexia Putellas, ne disputera pas l'Euro féminin, dont le match d'ouverture va être privé d'une joueuse testée positive au Covid-19, l'Autrichienne Lisa Kolb. Et une polémique a aussi éclaté, concernant la capacité de certains stades, comme celui des Françaises au premier tour (le New York Stadium de Rotherham et ses 12 000 places) ou l'Academy Stadium (7 000 places). Mais tout cela ne tempère pas l'enthousiasme des organisateurs de la compétition, qui a lieu du 6 au 31 juillet de l'autre côté de la Manche. Notamment car plus de 517 000 billets ont déjà été vendus, ce qui constitue plus du double du total de la précédente édition (240 000), qui s'était déroulée en 2017 aux Pays-Bas. Preuve de cet engouement, le match d'ouverture, programmé mercredi soir à Old Trafford entre les hôtes anglaises et l'Autriche, se disputera à guichets fermés dans l'antre de Manchester United, où près de 75 000 spectateurs seront présents.

"Le football féminin est enfin reconnu"

Une compétition indécise où les Bleues, qui ont annoncé viser la finale et vont débuter contre l'Italie dimanche, font partie des favorites, comme les Néerlandaises, tenantes du titre, les Suédoises, les Espagnoles et les Anglaises. Un statut qui ne va pas sans pression pour ces dernières, comme le reconnaît leur capitaine. "Nous ne sommes pas des robots, et il y aura de la nervosité", a avoué Leah Williamson. La joueuse anglaise a aussi du mal à s'habituer à voir son visage et ceux de ses coéquipières affichés partout dans le pays, comme lorsqu'ils ont été projetés sur l'iconique Tower Bridge. "Ce n'est pas normal, non ?, s'est étonnée Williamson en conférence de presse. Mais c'est bien, ça signifie que notre équipe a désormais une vraie visibilité, et que le football féminin est enfin reconnu comme il devrait l'être. C'est étrange, mais c'est une bonne chose." Et les organisateurs espèrent que cet Euro va encore contribuer à l'engouement. C'est bien parti.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.