Euro féminin, faites vos jeux

Euro féminin, faites vos jeux©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 04 juillet 2022 à 21h24

Cinq pays se dégagent parmi les candidats à la victoire finale pour l'Euro, qui débute mercredi en Angleterre. Si les Bleues sont probablement les mieux loties au premier tour, les choses deviendront ensuite normalement très sérieuses dès les quarts.


Groupe A - ANGLETERRE, Norvège, Autriche, Irlande du Nord

L'Angleterre, pays hôte, sera forcément attendue au tournant. Quatrièmes de la Coupe du monde en France, les Anglaises étaient presque restées sur une déception tant leur progression est importante ces dernières années. Les Three Lionesses ont déjà atteint deux fois la finale - contrairement à la France, toujours bloquée à zéro -, en 1984 et 2009. Si la logique est respectée, les Pays-Bas ou la Suède devraient être le premier gros morceau en demi-finales.

Groupe B - Allemagne, ESPAGNE, Danemark, Finlande

L'Espagne, elle aussi, est une nation qui monte sur l'échiquier du football féminin continental. En quarts lors des deux dernières éditions, les Espagnoles peuvent surtout s'appuyer sur la forte émergence de leur football de clubs, porté par le Barça sacré champion d'Europe en 2021. Elles semblent favorites d'un groupe qui, avec l'Allemagne et le Danemark, pourra tout de même faire figure de première confirmation pour la Roja, de même qu'un éventuel quart face à la Norvège.

Groupe C - PAYS-BAS, SUEDE, Suisse, Portugal

C'est la seule poule où il est difficile de dégager un unique et clair favori pour la première place. Les Néerlandaises ou les Suédoises seront, selon toute vraisemblance - et si les Bleues ne s'effondrent pas -, les adversaires de l'équipe de France en quarts de finale. Championnes d'Europe et vice-championnes du monde, les Oranje gardent peut-être un léger avantage sur la Suède, vice-championne olympique : réponse dès samedi avec le premier énorme choc du tournoi.


Groupe D - FRANCE, Italie, Belgique, Islande

Les Bleues ont sans doute hérité d'un des meilleurs tirages possibles. A priori, aucune des trois autres nations ne doit être en mesure de gêner leur parcours vers la première place. Mais il y a donc cette nuance majeure : le quart de finale, sauf énorme surprise, sera a priori très costaud le 22 ou 23 juillet. Théoriquement, c'est l'Espagne qui pourrait ensuite croiser en demies la route des joueuses de Corinne Diacre, abonnées ces dernières années aux quarts de finale malgré un potentiel si supérieur...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.