Euro (F) : Six étoiles et une (grande) absente

Euro (F) : Six étoiles et une (grande) absente©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 06 juillet 2022 à 19h20

Alors que l'Euro débute mercredi avec Angleterre - Autriche, les Three Lionesses ne seront pas les seules à comporter en leur sein des vedettes à suivre de près, loin s'en faut. Il y aura aussi Ada Hegerberg ou Marie-Antoinette Katoto, entre autres.


Ada Hegerberg (Norvège, 26 ans)

Absente durant cinq ans, ce qui lui a notamment fait manquer le Mondial 2019 en France, la première Ballon d'Or de l'histoire du football féminin est revenue cette saison d'une rupture des ligaments croisés, remportant la Ligue des champions avec l'OL.

Lucy Bronze (Angleterre, 30 ans)

Leader du pays hôte, la défenseure latérale droite évolue au Barça, après avoir joué à l'OL et à Man City. L'attaquante Ellen White pourrait néanmoins être plus en vue, si elle parvient à empiler les buts comme au Mondial 2019 (six réalisations).

Marie-Antoinette Katoto (France, 23 ans)

Nul besoin, dans nos contrées, de présenter celle qui vient de prolonger au Paris Saint-Germain. A l'image de sa capitaine Wendie Renard derrière, elle devra assumer ses responsabilités pour espérer le titre.

Vivianne Miedema (Pays-Bas, 25 ans)

L'avant-centre d'Arsenal a inscrit 90 buts en 113 sélections. Un ratio dingue au sein d'une sélection championne d'Europe en titre et vice-championne du monde. Lieke Martens, nouvelle joueuse du PSG, sera son acolyte en attaque.


Pernille Harder (Danemark, 29 ans)

La joueuse la plus chère du monde, en tout cas celle qui a été l'objet du transfert le plus onéreux de l'histoire, de Wolfsbourg à Chelsea en 2020 pour 350 000 euros, sera au rendez-vous.

Sara Däbritz (Allemagne, 27 ans)

Après trois saisons au Paris Saint-Germain, la capitaine de la Mannschaft tentera de redorer le blason d'une sélection allemande qui peine à redorer son lustre d'antan.

La tuile

C'est l'immense coup dur de ce début d'Euro : alors que tous les regards allaient être braqués sur elle, la Ballon d'Or Alexia Putellas (Barça, 28 ans) vient de se rompre les ligaments croisés du genou. L'Espagne, attendue, en souffrira forcément.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.