Euro 2022 (F) : Renard et les Bleues en mission

Euro 2022 (F) : Renard et les Bleues en mission©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le samedi 23 juillet 2022 à 08h45

Avant le quart de finale de l'Euro féminin 2022 contre les Pays-Bas, la capitaine des Bleues Wendie Renard a évoqué l'importance de ce choc, ce samedi soir à Rotherham (21h00).



Ce samedi, le public présent pour l'occasion au New York Stadium à Rotherham pourrait vivre un (petit) moment d'histoire. En effet, alors que l'équipe de France féminine reste sur trois échecs en quart de finale lors des trois dernières édition de l'Euro (en 2009, 2013 et 2017), la bande à Corinne Diacre espère bien cette fois franchir enfin un cap dans l'histoire des Bleues. Pour cela, les Tricolores ont plutôt bien débuté la phase de groupes avec deux succès (contre l'Italie 5-1 et la Belgique 2-1) et un nul (contre l'Islande 1-1) et la seule ombre au tableau semble la grave blessure de Marie-Antoinette Katoto, absente pour la suite de la compétition. Désormais, la France a rendez-vous avec les Pays-Bas, une équipe qui reste sur une finale lors de la dernière Coupe du monde et son premier sacre européen lors du dernier Euro. « On sait qu'il faudra souffrir ensemble, prendre du plaisir ensemble, jouer, se lâcher, prendre des risques », a notamment reconnu Wendie Renard, vendredi avant ce choc qui pourrait faire basculer l'histoire des Bleues.

Objectif : enfin passer ce cap !

« Nous avons la même détermination que lors de nos précédents matches. On a envie collectivement de continuer notre aventure. On continue de bien se préparer, on fera tout pour continuer cette aventure. Les quarts, c'est l'objectif. Une libération ? Ce n'est pas une fin en soi de passer les quarts de finale. Étant donné que cela fait quelques années qu'on n'arrive pas à passer ce cap, c'est l'objectif de demain (samedi). Il faudra tout donner, on a 90 minutes minimum, a également déclaré la capitaine de l'équipe de France, en conférence de presse, dans des propos repris par L'Equipe. (...) Je suis une compétitrice, le passé fait partie de mon histoire et de celle de l'équipe de France. C'est ensemble qu'on ira changer cette histoire. » Désormais, l'heure de vérité a sonné pour la France qui va devoir s'attaquer ce samedi soir à une montagne et devra passer sans encombre ce col hors catégorie au menu... avant de peut-être retrouver l'Allemagne aux portes de la finale. Là encore, un sacré défi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.