Bleues : "Mes joueuses ne doutent pas" prévient Diacre avant le choc contre l'Allemagne

Bleues : "Mes joueuses ne doutent pas" prévient Diacre avant le choc contre l'Allemagne©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mardi 26 juillet 2022 à 18h30

A la veille de la demi-finale de l'Euro 2022 entre les Bleues et l'Allemagne, mercredi soir à Milton Keynes (21 heures), Corinne Diacre et Wendie Renard se sont présentées en conférence de presse. Avant de songer au rêve d'évoluer à Wembley pour la finale, elles ont affiché un état d'esprit conquérant.



À une marche du rêve. Après avoir su briser la malédiction des quarts de finale en s'imposant face aux Pays-Bas samedi soir grâce au penalty d'Eve Périsset (1-0, après la prolongation), l'équipe de France disputera mercredi soir une demi-finale contre l'Allemagne avant, peut-être, d'évoluer dans le mythique stade de Wembley dimanche, face au vainqueur de la demi-finale opposant l'Angleterre à la Suède (qui se jouera ce mardi soir). En conférence de presse, Corinne Diacre s'est montrée consciente de l'enjeu, sans toutefois douter de l'état d'esprit des Bleues, peu efficaces contre les Pays-Bas (33 tirs pour 1 seul but). Appelant à ne pas "jouer le match avant", elle a confié son sentiment autour d'un possible manque d'efficacité :"Il n'y a pas de doute, mes joueuses ne doutent pas. Elles sont aussi conscientes de ce qu'elles font bien ou pas", a jugé la sélectionneur nationale, dans des propos retranscrits par RMC Sport.

Renard : "On ne parle que des vainqueurs"

Présente devant les médias, Wendie Renard a rappelé la différence fondamentale entre les Bleues et la sélection allemande, qui compte notamment 2 Coupes du monde et 8 Championnats d'Europe à son palmarès. "Quand on regarde le palmarès, on est deux grandes nations mais notre palmarès est vierge. Elles n'ont pas pris de but donc il faudra marquer. A nous d'être efficace dans les deux surfaces", a estimé la capitaine des Bleues.

La dimension de cette demi-finale n'a pas été minorée par les deux protagonistes du jour ; "A nous de répondre présent et de de dire qu'il faut compter sur la France", a glissé Diacre. Renard, elle, a appelé à ne pas "avoir de complexe" avant de se montrer convaincue de la présence future des Bleues : "Ce sera important que si on gagne le trophée. On ne parle que des vainqueurs. Si je perds en quart ou demi-finale, cela ne change rien. Si on gagne on parle de toi. On sait que cela sera difficile contre l'Allemagne mais on a de la qualité dans ce groupe. J'ai confiance dans ce groupe, on sera encore là". Place donc au terrain avec le rêve, dans un coin des têtes, de disputer la première finale de l'histoire des Bleues, dimanche à Wembley.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.