Bleues : L'avenir de Katoto loin d'être clarifié avant l'Euro

Bleues : L'avenir de Katoto loin d'être clarifié avant l'Euro©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le jeudi 16 juin 2022 à 22h20

En fin de contrat au PSG, l'attaquante des Bleues Marie-Antoinette Katoto a mis ce jeudi un coup de pression à ses dirigeants au sujet de son avenir, alors que l'Euro 2022 se rapproche.



La pression monte chez les féminines du PSG. En effet, si Corinne Diacre pensait que l'avenir de Marie-Antoinette Katoto serait réglé avant le début de l'Euro 2022, qui débute le 6 juillet prochain, pas sûr que ce soit finalement le cas. En effet, alors que le contrat de l'attaquante française se termine dans quelques jours avec le Paris Saint-Germain, la joueuse et le club tardent pour le moment à trouver un accord. Après une année compliquée au sein de la formation de la capitale, marquée notamment par l'affaire Kheira Hamraoui, la meilleure buteuse de D1 Arkema la saison dernière (18 buts) a notamment réclamé le départ de l'ancienne milieu de terrain du FC Barcelone pour prolonger. « Cela fait dix ans que les Qataris sont arrivés. Si au bout de dix ans ça ne marche pas, c'est qu'il y a quelque chose qu'il faut changer. Il faut se remettre en question, faire évoluer », a notamment déclaré la numéro 9 des Bleues, qui réclame donc du changement à l'avenir.

Katoto veut faire comme Mbappé

A l'image de Kylian Mbappé, "MAK" aimerait donc être la tête de gondole du PSG et ainsi être au centre du projet, toujours en quête d'un successeur à Didier Ollé-Nicolle. « Ça je l'ai compris au fur et à mesure des années. Est-ce qu'ils sont vraiment prêts à le faire ? C'est à eux de voir, à eux de décider. J'ai toujours voulu le bien du club même si certains peuvent penser que c'est comme si ou comme ça. Je veux toujours le bonheur de mes coéquipières, du staff, des salariés. Beaucoup de salariés m'ont dit : "merci Marie." Je remercie aussi mes proches parce que ça a été très compliqué, a par la suite expliqué Katoto, lors d'une interview sur RMC Sport. Je suis une femme très patiente mais franchement ça a été dur de patienter. Après, quoiqu'il arrive, je jouerai au football. Je serai heureuse. Cela reste du foot, il ne faut pas l'oublier. Ça fait partie de la vie. » Alors que les Bleues sont en pleines préparation avant l'Euro, l'avenir de son principal atout offensif fait beaucoup parler.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.