Bleues : Comment Katoto a digéré et rebondi

Bleues : Comment Katoto a digéré et rebondi©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 09 juillet 2022 à 11h58

Non retenue pour la Coupe du Monde 2019, Marie-Antoinette Katoto rêve de sacre à l'Euro avec l'équipe de France et de Ballon d'Or.



C'est pour dimanche, enfin ! Attendue depuis de nombreux mois, l'entame de l'équipe de France féminine dans l'Euro va se nouer dimanche soir à Rotherham. Les Bleues de Corinne Diacre vont débuter leur compétition face à l'Italie dans le groupe D à partir de 21 heures avec l'objectif de glaner trois premiers points et justifier un statut de candidates au titre. Ce qui serait le premier d'une formation qui n'a jamais dépassé les quarts de finale. Pour cela, l'Hexagone comptera notamment sur Marie-Antoinette Katoto, l'une des meilleures gâchettes d'Europe.

Katoto : « Il me fallait du temps et apprendre à encaisser ces grandes affiches »

Absente dans le groupe retenu par Diacre pour la Coupe du Monde 2019 en France, l'attaquante du PSG a depuis digéré et compris que la selectionneuse ne la prenne pas car elle n'était pas assez performante dans les grands rendez-vous. « Elle n'avait pas tort, reconnait Katoto, samedi dans les colonnes de France Football qui lui consacre un grand entretien. J'étais jeune, c'était ma troisième saison chez les pros. J'apprenais. Je m'améliorais dans ces gros matchs, même si j'en ai beaucoup loupé. Aujourd'hui, je les gère autrement. Il me fallait du temps et apprendre à encaisser ces grandes affiches. Ç'a été une leçon. » Katoto a digéré et rebondi. « J'ai réussi à très bien m'entourer. On m'a donné beaucoup de conseils. Il y a aussi eu une remise en question. Cette introspection doit se faire tout le temps dans le football. Je l'ai compris. Et j'ai dû apprendre à gérer certaines choses autrement. Changer ma manière de penser, de gérer mon quotidien. Et aujourd'hui, je me sens mieux. »


Désormais « beaucoup plus ouvert qu'avant », Marie-Antoinette Katoto, qui donnait l'image d'être froide, reste « réservée » mais compte bien briller face aux buts adverses pour emmener l'équipe de France tout en haut au Championnat d'Europe. « On a un bon groupe, consent la jeune femme qui vient de prolonger avec le Paris-SG. Franchement, on s'entend mieux. Sur le terrain on se connaît plus, on s'est regardées récemment et on a réalisé qu'il n'y avait pas plus de trois joueuses qui n'avaient pas déjà joué avec la majorité du vestiaire. On essaiera de briser la malédiction des quarts de finale (2009, 2013, 2017), puis d'aller le plus loin possible. Parce que cette équipe mérite un titre. Vraiment, avec toutes les filles de cette génération. Il y a beaucoup de talent en France. »

« Le Ballon d'Or se jouera vraiment à l'Euro »

Et si la Française assure en Angleterre, il pourrait être question de Ballon d'Or dans quelques mois... « Le Ballon d'Or se jouera vraiment à l'Euro. Beaucoup font une belle saison, moi aussi. La saison a été personnellement belle, sur le terrain en tout cas. Rendez-vous en juillet », dit Katoto avant de poursuivre sur la prestigieuse récompense décernée par France Football : « C'est un rêve. Déjà, en 2021, quand j'ai appris que j'étais nommée, j'étais surprise, et surtout heureuse. Parce que le Ballon d'Or, c'est quelque chose que tu vois à la télé normalement. C'est réservé aux très grands joueurs. Donc, j'espère bien gratter beaucoup plus de places que l'année passée. » Elle avait fini 18eme en 2021. Si la France triomphe à l'Euro, Katoto se placerait « dans les huit premières » du classement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.