CM 2023 : Un groupe "pas simple" pour Diacre

CM 2023 : Un groupe "pas simple" pour Diacre©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le samedi 22 octobre 2022 à 15h03

Alors qu'elles ont hérité du groupe B de la Coupe du monde avec le Brésil, la Jamaïque et un barragiste, les Bleues, si elles visent le dernier carré, ne prendront pas leurs adversaires à la légère.



Après dix années de malédiction dans les grandes compétitions internationales, les Bleues ont enfin franchi l'écueil des quarts de finale lors du dernier Euro, disputé en Angleterre au mois de juillet. Tombeuses des Néerlandaises en prolongation (1-0), les joueuses de Corinne Diacre avaient ensuite échoué dans le dernier carré face aux Allemandes (1-2), qu'elles pourraient retrouver plus vite que prévu lors de la prochaine Coupe du monde, qui aura lieu du 20 juillet au 20 août 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande. C'est l'un des enseignements du tirage au sort, qui a été effectué samedi à Auckland. Les Tricolores évolueront dans le groupe F avec le Brésil, qu'elles avaient éliminé en huitièmes de finale du dernier Euro, la Jamaïque, un adversaire inédit, et un barragiste, qu'elles connaîtront en février prochain après un « Final Four », avec des demi-finales opposant le Paraguay à Taïwan et le Panama à la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Et un affrontement contre l'Allemagne est possible dès les huitièmes.

"Passer les quarts de finale est le minimum"

Pour la sélectionneuse française, "ce groupe ne sera pas simple, avec le Brésil et la Jamaïque. Comme les trente-deux qualifiés, on aura des équipes importantes à jouer avant d'espérer se qualifier pour les huitièmes de finale. On jouera la Jamaïque en premier, il faudra déjà bien démarrer la compétition. La première place devrait se jouer entre le Brésil et nous, mais il ne faut pas sous-estimer la Jamaïque et le pays qui nous rejoindra en février. Dès les huitièmes, on croisera avec le groupe de l'Allemagne. Donc il ne va pas falloir se tromper. Quand on démarre une compétition, l'objectif est toujours de gagner le premier match de de terminer en tête du groupe. On sait ce que l'on a à faire."


L'ancienne coach de Clermont, prolongée cet été jusqu'en 2024, a ensuite reconnu que l'objectif était à nouveau d'atteindre au moins le dernier carré. "Passer les quarts de finale est le minimum que l'on se fixe, poursuit-elle sur le site de la FFF. Maintenant, on va pouvoir commencer nos observations de nos adversaires et à préparer notre préparation. Cela va se concrétiser dans les prochaines semaines."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.