CM 2023 : Les Bleues seront têtes de série la semaine prochaine

CM 2023 : Les Bleues seront têtes de série la semaine prochaine©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 13 octobre 2022 à 23h01

Le tirage au sort du Mondial féminin aura lieu le 22 octobre. Le dernier classement FIFA, publié jeudi, a confirmé la place de l'équipe de France dans le top 6, donc dans le premier chapeau. Ce qui ne lui évitera peut-être pas pour autant un groupe ardu.



Malgré la semaine difficile avec les deux défaites en Allemagne (2-1) puis en Suède (3-0), les Bleues n'ont pas tout perdu cette semaine. La publication du dernier classement FIFA reste suffisamment en leur faveur, avec une cinquième place qui ne bouge pas, pour leur permettre d'être têtes de série au tirage au sort de la Coupe du monde, qui aura lieu en fin de semaine prochaine (le samedi 22 octobre). Il fallait en effet figurer parmi les six meilleures nations de ce classement du mois d'octobre, afin d'accompagner dans le chapeau 1 l'Australie et la Nouvelle-Zélande, les deux pays hôtes de la phase finale de l'été 2023 (du 20 juillet au 20 août). En plus de ces deux dernières, la France sera aussi accompagnée par les Etats-Unis, la Suède, l'Allemagne , l'Angleterre et l'Espagne.

La Roja est la grande gagnante sur le fil, puisqu'elle grimpe de deux places au meilleur des moments - alors que le top 5, lui, demeure inchangé, si ce n'est l'inversion entre la Suède et l'Allemagne à la deuxième place. A l'inverse, ce sont les Pays-Bas qui tombent de haut, puisque les Néerlandaises occupaient justement la sixième place le mois dernier. Le Canada, de son côté, ne bouge pas de son septième rang. Le top 10 est complété par le Brésil et la Corée du Sud. A l'image de ce qui est réalisé pour les garçons, les groupes ne pourront comporter plus de deux équipes d'une même confédération. Pour l'équipe de France, un gros morceau risque fortement d'être au programme, avec le Japon ou la Norvège également situés dans ce chapeau 2. L'Italie, battue 5-1 en poule à l'Euro, ou la Chine pourraient être des adversaires plus abordables.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.