PSG : Hamraoui et Diallo absentes du groupe face au Real, le récit de la première dévoilé

PSG : Hamraoui et Diallo absentes du groupe face au Real, le récit de la première dévoilé©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le mercredi 17 novembre 2021 à 17h41

Kheira Hamraoui et Aminata Diallo n’ont pas été convoquées pour le match de Ligue des champions du PSG contre le Real Madrid, jeudi, comme face à Lyon dimanche. Le récit de la première - agressée le 4 novembre dernier - aux enquêteurs a par ailleurs fuité.


Comme lors de la très lourde défaite subie à Lyon dimanche soir (6-1), le PSG fera sans Kheira Hamraoui et Aminata Diallo contre le Real Madrid, jeudi, en Ligue des champions. Les deux joueuses parisiennes ne font pas partie du groupe retenu pour cette nouvelle rencontre de C1, alors que l’affaire de l’agression de la première est toujours floue. D’abord soupçonnée d’être impliquée, Diallo est sortie de garde à vue et aucune charge n’a été retenue contre elle, les enquêteurs se penchant désormais sur la piste d’un règlement de compte d’ordre sentimental et non pas sportif.



Le récit de Hamraoui dévoilé 

C’est en tout cas l’un des éléments qui ressort du récit fait par Hamraoui à la police le soir de son agression, le 4 novembre dernier. Un récit que L’Equipe et BFM TV se sont procurés pour le retranscrire. Tout s’est déroulé après un dîner avec le groupe parisien, au bois de Boulogne. Sur le chemin du retour, Diallo, qui conduisait, a d’abord déposé Sakina Karchaoui chez elle, avant de prendre le direction du domicile de Hamraoui. Le moment choisi par deux hommes cagoulés pour surgir et sortir les deux femmes du véhicule. L’ancienne joueuse du Barça a alors été frappée à coups de barre de fer visant « essentiellement les jambes », selon Hamraoui, dont les séquelles physiques ont été dévoilées par son avocat. Au milieu de plusieurs insultes, cette dernière aurait entendu les mots « homme marié ».

Loin d’être un détail puisqu’un mois plus tôt, quatre joueuses de l’équipe avaient reçu un coup de téléphone d’un homme incarcéré à Lyon, les mettant en garde au sujet des prétendues relations de Hamraoui avec des hommes mariés, précisent les deux médias. Ces derniers ont également révélé l’existence d’une conversation entre Hamraoui et Eric Abidal après l’agression, dans laquelle la joueuse parisienne aurait demandé à l’ancien latéral s’il pensait que sa femme pourrait "lui vouloir du mal". Pour rappel, Le Monde révélait lundi que la puce du téléphone de la footballeuse était au nom de l’ex-international français. Une affaire aussi complexe que grave...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.