PSG (F) : Une nouvelle garde à vue dans l'affaire Hamraoui

PSG (F) : Une nouvelle garde à vue dans l'affaire Hamraoui©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365, publié le mercredi 27 avril 2022 à 18h30

Suite à l'agression dont Kheira Hamraoui a été victime en novembre dernier, un jeune homme a été placé en garde à vue ce mercredi, avant d'être ensuite relâché par les enquêteurs.



Du nouveau dans l'affaire Kheira Hamraoui. Quelques mois après l'agression de la milieu de terrain du Paris Saint-Germain à coups de barres de fer par deux hommes le 4 novembre dernier, une nouvelle personne a été placée en garde à vue ce mercredi. D'après les dernières informations de L'Equipe et de RMC Sport, l'individu, qui n'avait pas répondu à sa convocation mardi, a donc été interpellé ce matin vers 6h15 dans le quartier de la Goutte d'Or (18eme arrondissement de Paris) par la brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire de Versailles (Yvelines). En contact avec Aminata Diallo peu avant l'agression de la joueuse du PSG, l'individu serait d'ailleurs « connu des services de police » et « aurait joué un rôle dans l'agression. » Après une audition, le jeune homme a finalement vu sa garde à vue prendre fin dans l'après midi d'après l'AFP, sans qu'on sache si elle a permis d'y voir un peu plus clair dans cette affaire, qui semble toujours aussi floue.

Quel avenir pour Hamraoui ?

En effet, dernièrement, c'est surtout sportivement qu'elle avait connu du nouveau. Samedi dernier, Hamraoui a notamment eu une altercation avec Sandy Baltimore, qui a ensuite été rejointe par Kadidiatou Diani et Marie-Antoinette Katoto, à l'entraînement lors d'une mise en place tactique à la veille d'affronter Lyon en demi-finale aller de la Ligue des Champions féminine (défaite 3-2). Depuis, l'ancienne joueuse du FC Barcelone a été écartée du groupe parisien, ne s'entraînera pas cette semaine et va donc manquer le match retour contre Lyon, ce samedi au Parc des Princes (21h). L'avenir de cette dernière au PSG semble de plus en plus compromis, ainsi qu'en équipe de France, et un départ d'ici quelques semaines semble plus que probable. D'autant que la défiance de certaines de ses coéquipières à son égard n'a pas faibli. Pour rappel, cette dernière bénéficie toujours d'un garde du corps suite à cette affaire à rebondissements.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.