PSG (F) : Labbé arrête brutalement sa carrière

PSG (F) : Labbé arrête brutalement sa carrière©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 19 janvier 2022 à 22h20

Le Paris Saint-Germain ne pourra plus compter sur Stephanie Labbé, ni aucune autre équipe d'ailleurs. La gardienne canadienne, très tourmentée par le football, a décidé de dire stop. Elle s'était déjà souvent exprimée sur le sujet.



Stephanie Labbé n'est pas n'importe qui dans le football féminin. La gardienne du Paris Saint-Germain, certes régulièrement ménagée cette saison, était ainsi nommée lundi parmi les trois finalistes du trophée The Best pour la meilleure gardienne, battue par Christiane Endler qui a été transférée cet été du PSG vers l'Olympique Lyonnais. C'est donc un très grand nom de la discipline qui vient soudainement de prendre sa retraite, elle qui venait de décrocher le titre olympique avec le Canada en se montrant décisive lors de deux séances de tirs au but, contre le Brésil en quarts et surtout face à la Suède en finale. Stephanie Labbé prend cette décision pour préserver sa santé mentale, visiblement très atteinte par le football : "Ce sport a participé aux moments les plus sombres de ma vie."

"Le football m'a amené de la dépression et des attaques d'anxiété"

Agée de 35 ans, la compagne d'une autre championne olympique, la pistarde canadienne Georgia Simmerling (médaillée d'or en 2016), aurait pris sa décision lors de la trêve hivernale passée dans son pays (d'après les informations du Parisien). "Le football m'a donné beaucoup de nuits blanches et de douleurs, il a parfois détruit ma confiance, m'a amené de la dépression et des attaques d'anxiété. Mais la curiosité et mes connexions m'y ont toujours ramenée." En 2012, elle avait déjà fait une pause dans sa carrière internationale, ce qu'elle avait alors vécu comme "un immense soulagement".


En septembre, revenant sur son titre olympique, elle avait également suscité un certain émoi : "Lorsque le coup de sifflet final a retenti et que nous avons remporté l'or, je m'attendais à un soulagement immense, mais non, rien... J'avais beau vouloir me détendre et faire la fête avec mes coéquipières, je n'arrivais pas à redescendre de cet état d'éveil, et j'ai passé les 48 heures qui ont suivi la finale allongée dans une pièce sombre." Stephanie Labbé disputera un dernier match avec sa sélection du Canada en avril.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.