OL (F) - Renard : "Le PSG nous pousse à se surpasser"

OL (F) - Renard : "Le PSG nous pousse à se surpasser"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 30 mai 2022 à 16h02

L'Olympique Lyonnais a profité de la concurrence du PSG pour se replacer au plus haut niveau. Sonia Bompastor et Wendie Renard, l'inamovible guide sur le terrain, exposent logiquement cette thèse après leur nouveau sacre.



L'Olympique Lyonnais a définitivement retrouvé ses habits de grande lumière dimanche, en allant récupérer son titre de champion de France sur le terrain du Paris Saint-Germain (0-1), une semaine après avoir également retrouvé la couronne européenne contre le Barça (3-1). "Cette saison a permis de montrer qu'on était à nouveau un club fort, synthétise la coach Sonia Bompastor. On a su garder le cap et faire ce qu'il fallait à chaque fois. Ce n'est pas simple juste parce qu'on est l'OL, il faut beaucoup de travail. Collectivement, on était les meilleures. Battre le PSG quatre fois sur cinq, c'est une grosse performance." En plus des quatre matchs de championnat et de Ligue des champions (en demi-finales), seul un huitième de finale de Coupe de France a été remporté par les Parisiennes.

"On avait à coeur de réussir une bonne saison"

Au mois de janvier, le club de la capitale l'avait emporté 3-0, ce qui l'a ensuite conduit jusqu'au trophée il y a deux semaines (victoire 6-0 en finale contre Yzeure, club de deuxième division). Mais c'est incontestable : les grandes gagnantes de cet exercice 2021-2022, bien sûr, sont les Lyonnaises, assurées d'être sacrées au niveau national avec huit points d'avance sur le PSG à désormais une seule journée de la fin.


"Collectivement, on avait à coeur de réussir une bonne saison, approuve la capitaine Wendie Renard. Quand on commence et finit comme ça, c'est beau. Le Paris Saint-Germain est là tous les ans, ce qui nous pousse aussi à se surpasser." C'est la huitième Ligue des champions et aussi le huitième doublé Coupe - championnat de cet Olympique Lyonnais féminin, après 2012, 2012, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.