OL : Elle rejoue quatre mois après avoir accouché

OL : Elle rejoue quatre mois après avoir accouché©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le samedi 19 mars 2022 à 13h30

L'internationale islandaise de l'OL Sara Björk Gunnarsdottir, qui a donné naissance à un petit garçon en novembre, a déjà rejoué, vendredi lors de la victoire 3-0 à Dijon.



Un an et une semaine après sa dernière apparition, contre Brondby en huitièmes de finale retour de la Ligue des champions, Sara Björk Gunnarsdottir a rejoué avec l'OL vendredi soir, à l'occasion de large victoire à Dijon (3-0) en ouverture de la 17e journée de Division 1 féminine. Une longue absence qui n'était pas due à une blessure, mais au fait que l'internationale islandaise a donné naissance il y a quatre mois à un petit garçon prénommé Ragnar Frank Arnason, fruit de son union avec son compatriote Arni Vilhjalmsson, qui est également footballeur international et évolue depuis le début de l'année en Ligue 2, à Rodez.

"Je me souviens du premier entraînement. Je n'étais pas sereine (rires). Ce soir, j'ai joué 45 minutes. Je suis un peu fatiguée après un an sans jouer. Mais, je me sens bien, et le sentiment de revenir sur le terrain est agréable", a ensuite expliqué au micro d'OL TV la milieu de terrain de 31 ans, qui a remplacé Ada Hegerberg à la pause, alors que le score était de 2-0, grâce à un doublé de Catarina Macario (9e et 35e). Et Melvine Malard a ajouté un troisième but peu après l'heure de jeu pour les Lyonnaises, qui conservent trois points d'avance en tête du classement sur le PSG, vainqueur 2-0 de Soyaux au même moment.

En tout début d'année, sa coach, Sonia Bompastor, avait évoqué cette grande première pour l'OL, dont aucune joueuse n'avait jusqu'alors connu une grossesse durant sa carrière sportive. "C'est une grande première pour nous, mais j'ai été très claire à ce sujet avec le club : on doit montrer l'exemple. On a déjà entamé quelques démarches pour l'accompagner à son retour. C'est important, car elle reviendra avec un bébé de quelques mois et il faut qu'elle soit sereine par rapport à cette situation", expliquait au Progrès Bompastor, qui n'avait "aucun doute" sur le fait que l'Islandaise retrouverait, physiquement, "vite ses aptitudes".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.