Ligue des Champions (F) : Avant Wolfsbourg, un parcours sans faute pour Lyon

Ligue des Champions (F) : Avant Wolfsbourg, un parcours sans faute pour Lyon©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le dimanche 30 août 2020 à 09h11

Ce dimanche à Saint-Sébastien, Lyon va affronter Wolfsbourg pour sa neuvième finale de Ligue des Champions féminine. Pour en arriver là, les joueuses de Jean-Luc Vasseur n'ont pas transigé avec leurs habitudes et connu un parcours sans la moindre faute.



L'Olympique Lyonnais a l'occasion d'égaler une performance inédite depuis... les années 1950. En effet, les joueuses de Jean-Luc Vasseur sont à 90 minutes d'une cinquième victoire en Ligue des Champions, une performance qui serait inédite dans l'histoire de la compétition féminine et qui n'a été réalisé qu'une seule fois dans la compétition masculine, lors des cinq premières éditions entre 1956 et 1960 par le Real Madrid d'Alfredo di Stéfano. Pour atteindre la finale, qui se disputera au Stade Anoeta de Saint-Sébastien ce dimanche, les Lyonnaises ont démarré leur parcours en septembre dernier avec, lors des seizièmes de finale, deux très larges victoires face à Ryazan-VDV (0-9 et 7-0). Deux rencontres marquées par la performance de la Ballon d'Or 2019 Ada Hegerberg, qui a inscrit un triplé à l'aller en Russie puis un doublé au retour à Lyon. Pour les huitièmes de finale, disputés en octobre, le niveau est monté d'un infime cran avec les Danoises du Fortuna Hjorring. Moins à l'aise au match aller à l'extérieur (0-4), les coéquipières de Wendie Renard ont haussé le ton et fait parler le collectif avec six buteuses différentes (7-0). Comme pour la compétition masculine, la Ligue des Champions féminine a fait relâche durant l'hiver mais la crise sanitaire est passée par là et chamboulé tous les plans.

29 buts marqués et 1 seul encaissé... mais plus de difficultés depuis la reprise

Si le tirage au sort effectué le 8 novembre a placé le Bayern Munich sur le chemin de l'OL, ce n'est pas sous forme de match aller-retour que les Bavaroises avaient l'opportunité de contrecarrer la marche en avant des Rhodaniennes. C'est finalement au Pays Basque espagnol que la rencontre s'est jouée. Poussives en finale de la Coupe de France remportée aux tirs-au-but face au PSG et privées d'Ada Hegerberg, victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit en janvier dernier, les Lyonnaises ont vu les Bavaroises les mettre en grande difficulté. Si Nikita Parris a ouvert le score peu avant la mi-temps, l'ancienne pensionnaire de l'OL Carolin Simon a égalisé mais Amel Majri, d'un maître coup franc à l'heure de jeu, a écarté tout danger d'élimination (2-1). Une victoire qui leur a ouvert les portes du dernier carré et un match face à la dernière équipe à avoir éliminé les Lyonnaises, c'était le 12 novembre 2014, le PSG. A l'image de la finale de la Coupe de France, le match s'est avéré âpre et disputé mais Wendie Renard a su faire parler son gabarit pour inscrire de la tête le seul but du match peu après l'heure de jeu (1-0). Désormais, place à un classique avec Wolfsbourg qui affrontera l'OL en finale pour la quatrième fois en huit ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.