Etats-Unis : L'horaire de la finale du championnat féminin fait grincer des dents

Etats-Unis : L'horaire de la finale du championnat féminin fait grincer des dents©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le lundi 06 septembre 2021 à 23h00

La Ligue Féminine américaine de football s'est attirée les foudres des joueuses après avoir annoncé que la finale du championnat aurait lieu à Portland avec un coup d'envoi fixé à 9 heures du matin.



C'est une décision qui fait parler aux Etats-Unis. Alors que la saison de NWSL, le championnat féminin de football, bat son plein, la programmation de la grande finale a été officialisée. Prévue pour le 20 novembre prochain sur la pelouse du Providence Park de Portland, la rencontre doit débuter à 12h00 heure de la côte est. Or, la ville la plus peuplée de l'Etat de l'Oregon se situe à l'opposé au niveau géographique et avec trois heures de décalage horaire vis-à-vis des rives de l'Océan Atlantique. Autrement dit, cette grande finale doit débuter à 9h00 du matin heure locale. Une décision qui n'a pas manqué de faire réagir tant chez les joueuses que chez les entraîneurs. Alors que la joueuse de l'OL Reign Ali Krieger assure qu' « on ne s'entraîne même pas à 9h00 du matin », sa coéquipière Jessica Fishlock lui conseille de « rester éveillée jusqu'au coup d'envoi ». « Si tu joues à l'heure d'aller au lycée, agit comme une lycéenne », ajoute celle qui a porté les couleurs de Lyon lors de la saison 2018-2019.

Au-delà de l'horaire, la surface de jeu pose aussi problème

Ayant pris la place de Farid Benstiti sur le banc de l'OL Reign en juillet dernier, Laura Harvey s'est également élevée contre cette programmation ubuesque de la finale de la NWSL. « S'il vous plait, changez ça. Ce n'est pas bon pour aucune équipe, a déclaré cette dernière au travers de son compte officiel Twitter. Offrez à notre fantastique championnat et à ses joueurs l'occasion de briller comme elles le méritent. » Une autre décision qui fait réagir tient au stade dans lequel la finale se jouera. En effet, le Providence Park de Portland propose une pelouse synthétique quand les franchises de NWSL évoluent essentiellement sur pelouse naturelle. « Ajouter deux nouvelles franchises la saison prochaine avec de magnifiques stades avec pelouse naturelle puis choisir le synthétique pour jouer la finale du meilleur championnat du monde ? Wow ! », a confié Ali Krieger sur les réseaux sociaux. Ce à quoi la joueuse de l'Orlando Pride Ashlyn Harris a répondu : « Le coup d'envoi à 9h00 du matin est risible. Je suis fatiguée de rester silencieuse. Nous méritons mieux ». Reste maintenant à voir si la ligue nord-américaine va réagir face au tollé provoqué par sa décision.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.