Divers : Un film de foot avec des femmes

Divers : Un film de foot avec des femmes©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER : publié le mardi 14 janvier 2020 à 11h27

Mercredi, au cinéma, sort « Une belle équipe », un film sur une équipe de foot composée exclusivement de femmes.



Le football n'est pas qu'une histoire d'hommes. Le ballon rond plait aussi beaucoup aux jeunes filles et le foot féminin s'est démocratisé depuis maintenant plusieurs années. Il se montre aussi attrayant, comme l'ont démontré les audiences lors de la dernière Coupe du Monde féminine disputée en France en juin et juillet dernier. Une compétition qui s'est achevée par le sacre des Etats-Unis, portés par Megan Rapinoe, où le « soccer » est très pratiqué par les femmes.

Le cinéma surfe aussi sur cet effet puisque le ballon rond est l'objet d'un film qui sort mercredi en France, « Une belle équipe ». Au casting de cette comédie, on y retrouve le célèbre Kad Merad et Alban Ivanov, mais surtout des actrices comme Sabrina Ouazani, Céline Sallette, Laure Calamy, Myra Tyliann, Manika Auxire et Alexandra Roth. L'ancienne joueuse internationale de Lyon Corinne Petit (89 sélections, dix titres de championne de France, six Coupes) apparait également, même si elle ne parle pas, et a accompagné les comédiennes sur le tournage dans le Nord.

Une équipe de femmes pour sauver le club

L'histoire de ce long-métrage réalisé par Mohamed Hamidi, déjà à la baguette de « Né quelque part », « La Vache » et « Jusqu'ici tout va bien » ? Tout l'équipe de Clourrières est sanctionnée après une bagarre et se retrouve suspendue de son championnat jusqu'à la fin de la saison. L'entraîneur forme alors une formation composée uniquement de femmes pour sauver ce petit club et achever la saison. Corinne Petit est satisfaite de l'expérience. « Ça peut être difficile quand il y autant de noms, souligne-t-elle dans L'Equipe. Quand on est joueuse, on sait qu'on fait un sport collectif, donc on est là pour l'équipe. Eux, c'est un métier individuel au départ. Et je ne pensais pas que ça donnerait quelque chose d'aussi cool. »


« J'y suis allée d'abord parce que c'est un film de femmes plus que du foot », relève Céline Sallette. Pour Sabrina Ouazani, qui se débrouille plutôt bien ballon au pied, « le film questionne les rapports humains, la place de la femme dans la société, au sein du foyer. Mohamed (le réalisateur) a des choses à dire mais sans pointer du doigt, sans se positionner en donneur de leçons, et il prend soins de tous les rôles ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.