Bleues : Les Lyonnaises s'en prennent à Diacre

Bleues : Les Lyonnaises s'en prennent à Diacre©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le samedi 17 octobre 2020 à 10h26

Si elles n'ont pas directement cité le nom de leur sélectionneure, certaines joueuses lyonnaises sont montées au créneau après la non-sélection d'Amandine Henry chez les Bleues.

 

La non-sélection d'Amandine Henry en équipe de France continue de faire des vagues. Pourtant complètement rétablie, la capitaine des Bleues n'a pas été retenue par Corinne Diacre, qui a évoqué "un choix sportif", pour les matchs qualificatifs à l'Euro 2022 face à la Macédoine du Nord (le 23 octobre) puis le déplacement en Autriche quatre jours plus tard. Une décision qui a beaucoup fait réagir à Lyon, où l'étonnement prédomine. Et vendredi soir, après large victoire des Lyonnaises contre Guingamp (4-0), avec une ouverture du score signée Amandine Henry, Wendie Renard, dont la relation avec Diacre n'est pas des plus fluides, est montée au créneau pour évoquer cette situation "difficile". 

"On se fait du mal entre nous"

"Il faut essayer d'amener un peu plus de sérénité et d'énergie positive pour pouvoir s'exprimer complètement sur le terrain. L'atmosphère n'est pas bonne. L'image qu'on dégage en Europe et dans le monde n'est pas celle que l'équipe de France doit avoir. C'est important d'être serein, d'avoir de la confiance", a lancé la capitaine lyonnaise sur Canal+ Sport, sans jamais citer le nom de sa sélectionneure. Evoquant des échanges "pas très longs mais importants" avec le président de la FFF Noël Le Graët à ce sujet, elle espère maintenant que tout ce petit monde va "pouvoir avancer ensemble. Dans une entreprise, si on arrive tous les matins et qu'on a eu des désaccords avec le patron, on n'est pas serein, on n'est pas calme. Il faut que tout le monde soit clair. Ça ne peut pas continuer, on se fait du mal entre nous." 

"Une relation très compliquée"

Egalement internationale tricolore, Amel Majri n'a pas non plus compris la non-sélection de sa coéquipière. "Ce n'est pas compréhensible. Amandine Henry, ça reste la capitaine de l'équipe de France. Des mauvaises prestations, on en fait toutes. Ce n'est pas cohérent. Mais voilà, on ne va pas se mentir, ça se voit... Demain, Hugo Lloris, il fait des mauvaises prestations, je pense qu'il retourne en sélection", explique-t-elle.  L'ancien entraîneur de l'OL Reynald Pedros, présent sur le plateau de la chaîne cryptée, a confirmé qu'il y avait "une relation très compliquée entre les joueuses et la sélectionneure. [...] Elles vont en équipe de France par obligation, pas par plaisir. Elles vont en équipe de France avec la boule au ventre", a lâché l'ancien milieu de terrain des Bleus. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.