Bleues : La mise au point de Diacre

Bleues : La mise au point de Diacre©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION : publié le jeudi 22 octobre 2020 à 17h55

Absente du rassemblement car positive au coronavirus et contestée après la non-sélection d'Amandine Henry, Corinne Diacre, la sélectionneuse de l'équipe de France, a fait le point en conférence de presse.



Période compliquée pour l'équipe de France féminine. En effet, alors que les Bleues préparent leur match contre la Macédoine du Nord, vendredi à 21h dans le cadre des qualifications à l'Euro 2022, Corinne Diacre est absente du rassemblement, car positive au coronavirus, après avoir vu sa décision de ne pas sélectionner Amandine Henry être critiquée par les Lyonnaises notamment. « J'ai entendu beaucoup de choses, je pense que ce n'est pas le moment de m'entendre. Je ne suis pas quelqu'un qui se manifeste très régulièrement dans la presse. Mais ce moment viendra. Parce qu'effectivement il y a beaucoup de choses erronées ou fausses, des choses sur lesquelles il va falloir que je donne mon point de vue », a notamment déclaré l'intéressée, ce jeudi en conférence de presse.

« Mon métier c'était de sélectionner »

Questionnée sur un possible échange entre elle et son groupe, la sélectionneuse a été clair sur le sujet. « C'était difficile dans ces conditions-là. Je préfère m'adresser au groupe physiquement, pour le moment ce n'est pas possible, il va falloir patienter. Je leur ai en revanche dit que mon métier c'était de sélectionner, donc je sélectionne. Effectivement, je pré-liste 40 ou 45 joueuses, je ne peux en sélectionner que 23, même si nous sommes 24. Je peux comprendre que certaines soient déçues de ne pas voir unetelle ou unetelle, mais ces décisions m'appartiennent, a expliqué Diacre. Je pense, comme je le fais depuis un petit moment, que moi je respecte certains choix, certaines prises de paroles, certaines choses, je pense qu'il serait bien de faire la même chose à mon égard. »

Diacre ne pense pas à arrêter

Cependant, cette dernière a reconnu que des discussions auront lieu ultérieurement. « Je préfère attendre que le stage soit passé pour pouvoir m'entretenir physiquement avec les joueuses qui se sont notamment exprimées. Mais comme je leur ai dit, c'est une minorité, je pense qu'il est préférable de s'attarder au groupe France. On a des matches de qualifications à jouer, la priorité c'est sur le terrain. Tous les débats hors terrain ne sont pas les bienvenus. Il sera temps de parler de ça, mais aujourd'hui, ce n'est pas le moment. En plus, dans ces conditions, ce ne serait pas bien de ma part. Je pense qu'il vaut mieux se voir entre quatre yeux, pour dire les choses, les ressentir, même si quand on se voit on est masquées et les ressentis sont différents. Donc par écrans interposés, je n'ai vraiment pas envie de ça », a confié Diacre, qui ne s'est « jamais posée (la) question » de tout arrêter avec les Bleues.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.