Bleues : Diacre se confie avant l'Autriche

Bleues : Diacre se confie avant l'Autriche©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION : publié le jeudi 26 novembre 2020 à 18h35

En conférence de presse, Corinne Diacre, la sélectionneuse de l'équipe de France, a évoqué cette semaine de préparation pour les Bleues avant d'affronter l'Autriche, lors des qualification à l'Euro 2021.



Malgré les récentes polémiques, suite notamment aux déclarations de Sarah Bouhaddi et Amandine Henry, Corinne Diacre a dû préparer au mieux l'équipe de France à son match contre l'Autriche, ce vendredi à Guingamp (21h), comptant pour les qualifications à l'Euro 2021. En conférence de presse, la sélectionneuse des Bleues est tout de même revenue sur cette semaine forcément particulière. « Il y a eu des déclarations, je pense qu'elles ont été plus personnelles que collectives. Les joueuses ont mis des choses sur la table. Mais quand je les vois arriver à Clairefontaine, je ne vois personne venir en reculant. Si c'est le cas, il ne faut pas venir. C'est un honneur et surtout un devoir de venir en équipe de France », a notamment déclaré Diacre, qui a toujours « le même soutien du président (Le Graët) qu'en 2017, pas plus pas moins. Il m'a choisie, je fais mon travail. »

« Pas là pour parler à titre personnel »

L'ancienne joueuse de Soyaux a également évoqué son objectif premier, avant de possiblement s'entretenir plus en détails avec son groupe. « Je vous l'ai dit semaine dernière, la priorité est que l'équipe de France soit performante, qu'elle se qualifie demain (vendredi) soir. Les joueuses ont souhaité s'entretenir elles l'ont fait. Quand le moment sera venu, je le ferai aussi avec elles », a confié Diacre, qui a par la suite préféré ne pas parler de sa situation. « Je ne suis pas là pour parler à titre personnel. Mon travail est de mener l'équipe de France à la qualification, a rappelé la sélectionneuse. Ce match est important car on a bien travaillé depuis le début de cette campagne. Mentalement, les filles sont prêtes même si elles sont arrivées un peu fatiguées. (...) Les filles sont prêtes. Elles connaissent nos principes de jeu, je n'ai pas d'inquiétude. » Désormais, aux joueuses de confirmer ces propos sur le terrain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.