Baromètre D1 Arkema : Mbock, Thiney, PSG... Les tops et les flops de la dixième journée

Baromètre D1 Arkema : Mbock, Thiney, PSG... Les tops et les flops de la dixième journée ©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 11 décembre 2023 à 15h22

Découvrez les tops et les flops de la dixième journée de D1 Arkema, qui appuie la tendance générale : l'OL et le PFC déroulent, le PSG beaucoup moins.


Les tops

Griedge Mbock (OL)

La rédemption se poursuit de la plus belle des manières pour la compère de Wendie Renard en charnière, en club comme en sélection, où Hervé Renard l'a titularisée sur ses deux derniers rassemblements. Contre Lille (5-0), elle a inscrit son premier but depuis son retour de blessure, une rupture des ligaments croisés du genou qui lui avait fait manquer toute la saison dernière.

Gaëtane Thiney (Paris FC)

Indestructible, la joueuse offensive de 38 ans demeure une pièce essentielle du projet Paris FC, qui s'installe comme une deuxième force de plus en plus crédible face au Paris Saint-Germain. Son premier but à Montpellier (1-4), une frappe enroulée de l'extérieur de la surface, rappelle les plus belles heures de "Tatane".

Noémie Mouchon (Reims)

Partie de son propre camp sous la pluie battante, l'attaquante a d'abord voulu décaler sa partenaire aux abords de la ligne médiane. Après un contre favorable, elle a finalement décidé qu'elle serait mieux servie par soi-même et elle a bien fait, scellant de fort belle façon le succès très important de Reims face à Fleury (2-0). Les Champenoises, avec deux matchs de moins, sont virtuellement à un point du PSG.

Les flops

Le PSG

C'est dur pour les Havraises, qui auraient évidemment été le top n°1 de la journée si Grace Geyoro n'avait pas égalisé au bout du temps additionnel pour le club de la capitale (1-1) et qui y mériteraient malgré tout leur place. Tout comme le Paris Saint-Germain, décidément dans le dur, n'évitent pas une mauvaise annotation sur cette journée.

Maëlle Seguin (Bordeaux)

Quand ça ne veut pas... Les Bordelaises, qui venaient à peine de quitter la lanterne rouge, la retrouvent aussitôt en s'inclinant dans le temps additionnel à Dijon (1-0), concurrent direct. La joueuse de 19 ans est forcément une coupable préférentielle, avec une erreur de jeunesse à l'heure de jeu pour une grosse semelle qui a valu un carton rouge direct.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.