Affaire Rubiales : Vilda, l'ancien sélectionneur de l'Espagne, inculpé

Affaire Rubiales : Vilda, l'ancien sélectionneur de l'Espagne, inculpé©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mercredi 27 septembre 2023 à 16h23

Jorge Vilda, l'ancien sélectionneur de l'Espagne féminine, champion du monde cet été, a été inculpé par le juge en charge de l'affaire Luis Rubiales. Le technicien est accusé d'avoir exercé des pressions sur l'entourage de Jennifer Hermoso afin de "justifier" le baiser forcé.


L'affaire Rubiales continue d'agiter l'Espagne. Ce mercredi, Francisco de Jorge, le juge du tribunal national en charge de cette fameuse affaire "a convoqué le 10 octobre, en tant que personne inculpée, l'ancien sélectionneur de l'équipe féminine de football, Jorge Vilda", selon un communiqué de l'instance relaté par nos confrères de l'AFP. Initialement convoqués par le magistrat en qualité de témoins, le directeur de la sélection masculine, Albert Luque, et le responsable du marketing de la fédération Rubén Rivera, ont également été inculpés. Selon nos confrères d'El Confidencial, le frère de Jennifer Hermoso - qui a été auditionné lundi à huis clos - aurait reconnu avoir subi des pressions de la part de Jorge Vilda, sacré champion du monde le 20 août dernier grâce au succès de la Roja face à l'Angleterre (1-0), jour du baiser forcé de Luis Rubiales envers la joueuse lors des célébrations.

Putellas et deux autres joueuses vont être entendues lundi

D'après une source judiciaire, le frère et une amie de Jennifer Hermoso auraient confirmé les déclarations de la joueuse sur son absence de consentement, ainsi que les pressions exercées sur elle et ses proches par Luis Rubiales et son entourage. Licencié trois semaines après le début de l'affaire du baiser forcé, Vilda s'était exprimé concernant la fin de son aventure à la tête de la sélection espagnole : "J'ai la conscience tranquille. Je n'ai pas compris mon licenciement. Je ne m'y attendais pas (...) Quand j'ai vu les images, j'ai pensé qu'il s'agissait d'un geste déplacé. Je suis entraîneur, ce n'est pas à moi de faire des annonces et de dire s'il faut le renvoyer ou pas", avait-il affirmé. Alors que d'autres auditions sont prévues ce jeudi (celles de membres de la RFEF), le magistrat chargé de l'instruction va entendre les témoignages de trois joueuses de la sélection lundi : Alexia Putellas ainsi que la capitaine de la Roja, Irene Paredes et la gardienne Misa Rodriguez. Pour rappel, Luis Rubiales a reçu l'interdiction de s'approcher à moins de 200 mètres de Jennifer Hermoso durant le déroulé de cette enquête.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.