Affaire du baiser forcé à Hermoso : Rubiales suspendu 3 ans par la FIFA

Affaire du baiser forcé à Hermoso : Rubiales suspendu 3 ans par la FIFA©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le lundi 30 octobre 2023 à 13h01

Ce lundi, l'ancien président de la Fédération espagnole, Luis Rubiales, a été suspendu trois ans de toute activité liée au football par la FIFA suite au baiser forcé sur Jenni Hermoso après la finale de la Coupe du monde féminine, le 20 août dernier.



Luis Rubiales est fixé quant à son sort. Le 20 août dernier, l'ancien président de la RFEF s'est trouvé au centre d'une immense polémique lorsqu'il a embrassé sans son consentement Jenni Hermoso suite au sacre mondial de l'Espagne contre l'Angleterre après la finale de la Coupe du monde féminine (1-0). L'ancien patron de la fédération, qui avait déjà démissionné de son poste à la tête du football espagnol, a été officiellement suspendu de toute activité liée au football pour une durée de trois ans, ce lundi. "Coupable d'infraction à l'article 13 du Code disciplinaire de la FIFA, Luis Rubiales, ancien président de la Fédération Espagnole de Football, s'est vu infliger par la Commission de Discipline de la FIFA une interdiction d'exercer toute activité relative au football aux niveaux national et international pour une durée de trois ans", peut-on lire sur le communiqué de la FIFA.

Dans le communiqué, la FIFA précise que Luis Rubiales dispose de la possibilité "d'interjeter appel auprès de la Commission de Recours de la Fifa". L'ancien patron de la RFEF n'a lui jamais vairé concernant ses propos, ne cessant d'affirmer que le baiser était consenti. A titre de rappel, il a été inculpé d'"agression sexuelle" par la justice espagnole, et s'est vu prononcé l'interdiction de s'approcher à moins de 200 mètres de la joueuse qui a rejoué et marqué vendredi soir avec la Roja lors du succès en Ligue des nations contre l'Italie (0-1). Jorge Vilda, proche de Luis Rubiales, a été licencié de son poste de sélectionneur peu de temps après le baiser en question et a été remplacé par Montse Tomé à la tête de la sélection féminine espagnole de football.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.