Football - Euro Portugal/République Tchèque après-match

EuroGroupe F
Red Bull Arena - Arbitre M. Guida
  1. 91′ Francisco Conceição
  2. 68′ Robin Hranáč (csc)
  1. 61′ Provod
Journaliste : Touaitia Youcef

, publié le 18 juin

Face à une équipe tchèque recroquevillée derrière, le Portugal a fini par avoir le dernier mot ce mardi lors de ses débuts à l'Euro 2024, s'imposant en toute fin de rencontre sur la plus courte des marges (2-1).


Longtemps dominateur et même mené contre le cours du jeu, le Portugal a renversé la République tchèque (2-1), ce mardi à Leipzig, pour son entrée en lice dans l'Euro en Allemagne. Trop imprécis offensivement, le champion d'Europe a fait parler son mental pour aller chercher une victoire dans le dernier quart du match et rejoindre la Turquie, tombeuse de la Géorgie (3-1), en tête du classement du groupe F. Les deux équipes se retrouveront dès samedi (18h) pour tenter de valider leur ticket pour les 8emes de finale.

Domination stérile du Portugal

Un dernier match dans cette première journée qui démarrait comme prévu : des Portugais avec la possession du ballon, des Tchèques positionnés très bas sur le terrain. Un schéma qui durait... toute la première période. En effet, les hommes de Roberto Martinez passaient quasiment 45 minutes dans le camp adverse. Pour y faire quoi ? Pas grand-chose. En dehors d'une incursion de Rafael Leão, les Lusitaniens n'ont pas réussi la moindre différence dans la première demi-heure.

Discret jusqu'ici, Cristiano Ronaldo peinait à se mettre en évidence et à se placer entre ses partenaires. C'était tout de même lui qui se procurait la meilleure occasion du premier acte sur un tir à bout portant détourné par Jindrich Stanek (32eme). Une action sur laquelle le buteur d'Al Nassr était probablement hors-jeu. On le retrouvait juste avant la pause sur un tir en pivot une nouvelle fois repoussé par le gardien du Slavia Prague, solide devant sa cage (45eme+1).

Les Portugais ont du mental

Le quintuple Ballon d'Or se distinguait une nouvelle fois au retour des vestiaires sur un coup franc bien tiré mais pas assez puissant (58eme). Après l'heure de jeu, la Tchéquie se décidait enfin à attaquer en sortant de sa tanière. Et sur sa première offensive concrète après deux centres repoussés par les défenseurs adverses, les protégés d'Ivan Hasek débloquaient la marque sur un superbe tir enroulé signé Lukas Provod (0-1, 62eme). Un but contre le cours du jeu qui venait punir des Portugais trop imprécis et pas assez cohérents offensivement, mais surtout trop nerveux au fil de la rencontre.

A défaut d'avoir des idées, les Lusitaniens avaient du mental et recollaient quelques minutes plus tard sur un but contre son camp de Robin Hranac (1-1, 69eme). Ragaillardi, le champion d'Europe 2016 passait proche du deuxième but mais Bernardo Silva (72eme) et Vitinha (78eme) butaient sur le gardien tchèque tandis que le but de Diogo Jota était refusé pour un hors-jeu de Cristiano Ronaldo (87eme). C'était finalement Francisco Conceição, entré quelques secondes plus tôt, qui se chargeait de libérer la Seleção das Quinas d'une frappe à bout portant (2-1, 90eme+2). Une victoire difficile mais une victoire méritée pour un des favoris du tournoi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.