Football - Euro Pologne/Autriche après-match

EuroGroupe D
Olympiastadion Berlin - Arbitre H. Meler
  1. 30′ Piątek
  1. 77′ Arnautović
  2. 66′ Baumgartner
  3. 9′ Trauner
Journaliste : DIVIO Axel

, publié le 21 juin

Après sa défaite contre la France (0-1), l'Autriche a réagi en s'offrant la Pologne (3-1). De quoi envisager un accès aux huitièmes de finale.



Comme on se retrouve ! Pensionnaires du même groupe de qualifications pour l'Euro 2024 - dominé par la Pologne devant l'Autriche - les deux nations n'avaient d'autre choix que de l'emporter pour se relancer après une défaite inaugurale, respectivement face aux Pays-Bas (1-2) et à l'équipe de France (0-1).

Totalement absents et dépassés dans chaque secteur de jeu, les Polonais ont logiquement été punis par des Autrichiens qui avaient la ferme intention d'harceler d'entrée leur adversaire. Plus dynamiques et inspirés techniquement, les joueurs de Ralf Rangnick vont rapidement être récompensés de cet esprit conquérant. Sur un centre parfait de Philipp Mwene, Gernot Trauner expédie le ballon dans la lucarne d'un Wojciech Szczęsny totalement impuissant (0-1, 9e). Encore fantomatique pendant quelques minutes, la Pologne va petit à petit entrer dans son match.

L'entrée de Lewandowski n'a rien changé

Piotr Zielinski aurait bien pu convertir la première incursion offensive de son équipe, mais il est contré in extremis par Philipp Mwene (17e), tandis que Nicola Zalewski, pourtant seul dans la surface, manque totalement sa frappe sur un centre du Lensois Przemyslaw Frankowski (18e). Après une nouvelle tentative de Zielinski (26e), c'est Krzysztof Piątek qui parvient à égaliser en renard des surfaces après un cafouillage (1-1, 30e), confirmant sa saison prolifique sous le maillot du club turc de Basaksehir FK (17 buts). Avant la pause, les deux nations auront l'opportunité de prendre les devants. Dans tous les bons coups, Marcel Sabitzer n'est pas loin de pouvoir conclure une contre-attaque (38e), tandis qu'un coup-franc direct de Piotr Zielinski est sorti magnifiquement par Patrick Pentz (45e).

Comme ce fut le cas dans le premier acte, l'Autriche sera plus entreprenante, bien que moins inspirée et vive. Côté polonais, l'entrée en jeu tant attendue de Robert Lewandowski à l'heure de jeu n'aura pas l'effet escompté. La star du FC Barcelone n'aura pas grand-chose à se mettre sous la dent et il restera impuissant au moment de voir Christoph Baumgartner - bien servi par Alexander Prass et avec la feinte complice de Marko Arnautovic - tromper joliment Wojciech Szczęsny (1-2, 66e). La frappe puissante de Karol Swiderski, repoussée par Pentz, ne sera qu'une illusion (69e) d'une réaction polonaise.

Le sang-froid d'Arnautovic

C'est bien la « Das Team » qui va définitivement se mettre à l'abri. Marcel Sabitzer se présente seul face à Szczęsny qui commet l'irréparable en provoquant un penalty logique (76e), transformé avec sang-froid par Marko Arnautovic (1-3, 78e). La Pologne va continuer de sombrer et aurait pu encaisser un quatrième but sans une parade superbe de Szczęsny sur un missile de Posch (83e), ou sur une frappe trop croisée de Laimer (85e).

L'Autriche s'offre un premier succès logique face à une formation polonaise moribonde, qui sans une forte réaction sortira de cette compétition par la petite porte. Les coéquipiers de Kevin Danso joueront leur qualification face aux Pays-Bas lors de la dernière journée du groupe mardi prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.