FFF : Diallo, plus qu'un intérim ?

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 12 janvier 2023 à 11h00

Philippe Diallo sera-t-il président de la Fédération Française de Football après février ? Au-delà de la perspective de futures élections, que ce soit en 2024 ou avant, il faudra déjà que Noël Le Graët soit démis de ses fonctions une fois pour toutes.

Avant la Coupe du Monde, c'est Philippe Diallo qui s'était chargé de répondre à la ministre des Sports pour rassurer quant à l'action des Bleus au Qatar, centrée sur l'indemnisation des victimes des chantiers des stades. Alors vice-président de la FFF, c'est donc lui qui passe désormais en pleine lumière, assurant la succession au moins immédiate de Noël Le Graët à la tête de l'instance. Et plus si affinités, ou surtout si audit suffisamment concluant pour écarter Le Graët de manière définitive mi-février ? Philippe Diallo, bien que formé au FC Nantes, n'a jamais été un joueur professionnel. Fils d'un boxeur sénégalais, il a dirigé l'UCPF (Union des Clubs Professionnels Français), le syndicat des clubs pros, dès 1992 et durant près de 30 ans, ne lâchant son mandat qu'en 2021 lorsqu'il a été intégré à la FFF après la dernière réélection de Le Graët.


D'abord trésorier général, il est vite devenu vice-président en remplacement de Brigitte Henriques, lorsque celle-ci est devenue présidente du CNOSF (en décembre 2021). Selon L'Equipe, certains membres du comité exécutif le soupçonnaient de vouloir déjà renverser Le Graët en formant un ticket avec Florence Hardouin. Cette dernière a été mise à pied, pas Philippe Diallo qui va également assurer l'intérim de ses fonctions de directrice générale. A 59 ans, le voilà potentiellement sur le point de voir sa carrière basculer vers le poste le plus important du football français, avec un profil a priori dessiné sur mesure dans cette volonté de rajeunissement de la direction, et ce plus que jamais après les dernières incartades de Le Graët. "Il n'a aucun relais, il ne pourra pas rester et fera juste l'intérim", juge une source proche du dossier (pour l'AFP). Réponse dans un mois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.